Accueil A la une Ludocare : compagnons connectés pour améliorer l’observance des enfants

Ludocare : compagnons connectés pour améliorer l’observance des enfants

par Rémy Teston

La start up lyonnaise Ludocare propose des thérapies digitales qui améliorent la santé des enfants atteints de maladies chroniques ou rares. Découverte.

Les patients atteints de maladies chroniques (comme l’asthme) ou rares (comme la mucoviscidose) ne prennent pas ou mal leur traitement, en raison notamment de leur complexité et de leur lourdeur au quotidien. Ce manque d’observance entraîne des conséquences graves telles que la détérioration de l’état de santé et de la qualité de vie des patients, ainsi que des surcoûts majeurs pour le système de santé.  L’éducation thérapeutique – qui rend le patient plus autonome et facilite l’adhésion aux traitements – doit se faire dès le plus jeune âge. En effet, un enfant observant sera un futur adulte observant avec une meilleure qualité de vie.

Pour répondre à cet enjeu, la startup lyonnaise  Ludocare propose des thérapies digitales au service des patients, de leur entourage et des professionnels de santé. Ces DTx se matérialisent par des robots connectés pour guider les jeunes enfants dans la prise de leurs traitements : Joe et Léo.

Ludocare s’est donné pour mission d’améliorer la santé des enfants en leur permettant de devenir autonome dans la gestion de leur traitement. Les compagnons développés ont pour objectifs une stabilisation du traitement de fond et un contrôle de la maladie pour une amélioration de l’état de santé et de la qualité de vie à terme.

L’implication des parents est importante pour une bonne observance, mais elle est ambivalente, car elle est à la fois attendue et rejetée, voire source de conflits. On observe fréquemment un rejet de la part de l’enfant qui subit les traitements comme une contrainte et une injonction des parents. La dégradation de la relation parent-enfant liée à la prise de médicaments favorise la mauvaise observance.

Parce que l’observance est avant tout une question d’éducation et d’autonomisation, Ludocare a choisi d’accompagner les enfants âgés de 3 à 11 ans, en se focalisant tout particulièrement sur l’asthme, première maladie chronique chez l’enfant.

Les thérapies digitales développées viennent en complément d’un traitement médicamenteux. Elles ont vocation à perfectionner l’efficience des traitements par un accompagnement personnalisé qui autonomise l’enfant, en agissant sur l’observance thérapeutique à deux niveaux :

  • l’observance quantitative, en influant sur le comportement quotidien de l’enfant et en lui permettant d’intégrer son traitement à une routine
  • l’observance qualitative, en guidant l’enfant dans les bons gestes pour éviter les mésusages et maximiser l’efficacité des médicaments

Disponibles depuis septembre 2019, les thérapies digitales développées par Ludocare apportent une solution à la problématique de la non-observance comme ce que démontrent les résultats observés chez 223 familles après 1 an d’utilisation de la solution :

Joe et Léo : des compagnons connectés pour une bonne observance

Joe et Léo sont les deux robots créés par Ludocare. Marqués dispositifs médicaux, ils améliorent au quotidien la santé des enfants-patients âgés de 3 à 11 ans ainsi que celle de leur entourage. Joe est le spécialiste des maladies chroniques (l’asthme), tandis que Léo est dédié aux maladies rares (mucoviscidose).

Joe et Léo accompagnent les enfants dans la bonne technique de prise de leurs traitements, permettant ainsi un meilleur contrôle de la maladie. L’enfant gagne en autonomie et en confiance en lui. Au moment des prises de médicaments, le robot sonne et appelle l’enfant. Puis il le guide pas à pas en énonçant le nom des médicaments et leur posologie ainsi qu’en montrant les bons gestes à faire par le biais d’animations sur l’écran.

Joe et Léo motivent l’enfant en débloquant des récompenses multimédia quotidiennes (chanson, histoire, jeu…) personnalisées, grâce à un algorithme apprenant. Véritable compagnon du quotidien, le robot interagit avec l’enfant (câlins, chatouilles, réveil, coucher…).

Pour accompagner les parents, une application mobile est associée aux robots pour permettre de planifier les prises de traitement en scannant directement les codes-barres des médicaments. Tous les médicaments disponibles en France y sont recensés. Les méthodes de prise sont entièrement personnalisables : il suffit de renseigner la posologie et d’indiquer les moments de prise. L’application mobile offre aussi une gestion simple du calendrier, comme par exemple les rendez-vous médicaux. Informés de l’activité du robot grâce à des notifications en temps réel, les parents sont rassurés. Enfin, l’émission de rapports médicaux mensuels permet un suivi efficace lors des rendez-vous avec le médecin.

« L’un des piliers de notre stratégie est d’apporter la démonstration du bénéfice clinique de nos thérapies digitales. Pour cela, une étude clinique Ludocare va voir le jour en 2021, avec l’objectif à terme de permettre une prise en charge par l’Assurance Maladie. Aujourd’hui, nous sommes déjà ravis que des familles aient pu obtenir le remboursement de tout ou partie de notre service médical via leur mutuelle, mais nous voulons aller encore plus loin ! En parallèle, nous nous focalisons sur une levée de fonds en série A, qui va permettre à Ludocare de devenir l’acteur de référence en thérapies digitales dédiées à la pédiatrie. Une nouvelle étape de notre développement, que nous nous réjouissons de bâtir aux côtés de partenaires ambitieux ! L’avenir est aux thérapies digitales. Il reste de grands enjeux à relever sur ce marché et c’est ensemble – startups, professionnels et autorités de santé, patients, industrie pharmaceutique – que nous le ferons. » indique Alexandra de la Fontaine, CEO de Ludocare.

Un conseil scientifique, composé de spécialistes de l’asthme infantile, de biostatisticiens et de méthodologistes, accompagne Ludocare dans la stratégie et la rédaction du protocole clinique.

Les solutions fabriquées en France sont marquées CE dispositif médical et en conformité avec le RGPD. Elles répondent aux normes quant à la gestion des données de santé recueillies et sécurisées chez un hébergeur certifié en France.

Source : Ludocare

Vous pouvez également aimer

Aller au contenu principal