MWC 2018 : principales annonces en santé

Fin février s’est déroulé le grand show du mobile à Barcelone : le Mobile World Congress. Tour d’horizon des annonces dans le domaine de la santé.

Vital Moto Mod : module de Motorola pour un bilan de santé en quelques secondes

Température, rythme cardiaque, pression sanguine, tension artérielle… Le dernier “Mod” de Motorola est capable de mesurer toutes ces données en même temps, en moins de deux minutes, et juste avec notre doigt. Annoncée au CES 2018, cette nouvelle extension pour Moto Z était donc en démonstration au MWC 2018. D’après Jim Thiede, responsable du marketing chez Motorola, il s’agit de la “première plateforme de monitoring de santé connectée intégrée à un seul et même instrument”. Ce dispositif se présente comme un petit cylindre où il suffit de glisser son doigt : un capteur de température infrarouge, un oxymètre et un brassard miniaturisés permettent de mesurer le rythme cardiaque, la fréquence respiratoire, la pression du sang, la quantité d’oxygène dans le sang (SpO2), la température corporelle et la tension artérielle systolique et diastolique.

Samsung lance une application pour mesurer votre niveau de stress

A l’occasion du Mobile World Congress de Barcelone, Samsung a présenté une application développée en partenariat avec l’UCSF (l’Université de Californie, San Francisco), disponible sur le Galaxy S9 permettant de mesurer à tout instant de la journée le niveau réel de stress. Baptisée My BP Lab (BP pour blood pressure), l’application interprète les relevés de son niveau de pression sanguine pour évaluer en temps réel l’état de ses nerfs via notamment les capteurs photo et le scanner d’authentification biométrique. Par l’image, celui-ci est capable de mesurer l’afflux sanguin, sans avoir à passer par un périphérique comme une montre connectée ou un cardio-fréquencemètre. Elle peut être utilisée aux moments-clés de la journée : le lever, le coucher, avant et après le sport, à la fin du travail, etc. L’appli My BP Lab sera disponible sur le Google Play Store le 15 mars, mais uniquement aux Etats-Unis dans un premier temps.

Nokia recentre son activité santé… sans l’ex-Withings

Lors de sa conférence annuelle au Mobile World Congress, Nokia a donné quelques détails sur l’avenir qu’il réserve à son pôle “Santé digitale”. La revue d’options stratégiques engagée sur le pôle Santé “ne diminue pas notre capacité à jouer un rôle sur le marché de la santé B2B, sur le segment industriel, avec des produits de monitoring, de lien entre les médecins et patients…“, a-t-il précisé. “Nous pourrions emprunter un chemin différent pour l’activité de santé grand public, mais l’activité B2B, le monitoring de patients, le wi-fi pour les établissements de santé, les produits pour le suivi à domicile… tout cela est prometteur”. Une annonce qui fait suite aux précédentes communications du groupe qui souhaite recentrer son activité santé vers le B2B, plus que le B2C.

SimforHealth se déploie à l’international

Après le CES en janvier, SimforHealth a été à nouveau sélectionnée par HTC pour figurer sur son stand au MWC à Barcelone pour mettre en avant l’e-santé. SimforHealth propose une solution immersive, interactive et collaborative de formation des professionnels de santé avec un casque de réalité virtuelle. Une présence qui permet à la société bordelaise de s’ouvrir à l’international. “C’est un partenariat gagnant-gagnant. SimforHealth nous apporte sa connaissance métier et, de notre côté, nous les aidons à accélérer leur développement à l’international, grâce à notre réseau et en leur donnant de la visibilité sur nos stands dans les salons“, souligne Hervé Fontaine, vice-président de HTC Vive, en charge du développement du marché professionnel en Europe.  “Ce partenariat nous permet de changer de dimension et nous ouvre des marchés en Asie, où nous avons par exemple signé des contrats avec quatre hôpitaux chinois“, se réjouit Jérôme Leleu, président d’Interaction Healthcare.

Sources : mashable, Clubic, Usine Digitale

Articles Similaires

L’e-santé comme remède aux addictions

Viva Technology 2019 : quelles innovations en santé ?

Enquête : les Français et le Dossier Médical Partagé