Les applications mobiles santé plébiscitées par les Français

Le spécialiste du mobile Airship a dévoilé une nouvelle étude sur les applications mobiles santé. Découverte des résultats.

Le mobile prend une place croissante dans la vie des Français. Mieux manger, pratiquer du sport, surveiller son cœur ou encore améliorer son sommeil… Les applications mobiles liées à la santé sont devenues une partie intégrante du quotidien de plus de 8 Français sur 10, selon cette étude d’Airship.

En 2023, seuls 17% des Français ont choisi de se passer de ces technologies, une part plus réduite que chez nos voisins anglais et américains, qui comptent respectivement 22% et 18% de réfractaires. Sans surprise, les baby-boomers représentent la plus grande part de la population n’utilisant pas d’applications pour leur santé, puisqu’ils sont 30% à avoir dit non, 12% de moins qu’au Royaume-Unis (42%). Aussi, les ménages à faible revenu représentent également la plus grande proportion de détracteurs, mais c’est en France que le pourcentage est le plus faible (20 %), contre 22 % et 30 % aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Face au succès croissant des applications mobiles liées à la santé, il serait facile de penser que les consommateurs ne les utilisent que pour leur fitness. Bien au contraire, si les Français intègrent davantage les applications dans leur routine sport que les Britanniques et les Américains, puisqu’ils sont 29% à le faire, un nombre croissant de Français (27%) utilisent ces outils pour rester connectés avec la famille et les amis, tandis que d’autres tentent d’améliorer leur sommeil (16%) ou de contrôler leur nutrition (15%).

Une nouvelle tendance commence également à émerger dans le domaine du bien-être, avec 24% des Français qui utilisent des applications mobiles afin de développer une relation plus saine avec la technologie. Les distractions numériques augmentent et les consommateurs utilisent des apps pour limiter de manière proactive le temps d’écran et éviter les interruptions et les distractions. Les jeunes générations sont les plus sensibles à cette question, puisqu’un tiers de la génération Z et près d’un quart (23 %) des millennials utilisent des apps à ces fins, contre 13 % de la génération X et 11 % des boomers.

Lorsqu’il s’agit de monitorer sa santé, l’étude révèle que ce sont ceux qui au premier abord semblent en avoir le moins besoin qui utilisent le plus des applications et des objets connectés. Ils sont ainsi 12% des millennials à utiliser des applications pour suivre leurs données biométriques contre 7% des boomers. Dans l’ensemble, la France semble être à la traîne des États-Unis (mais pas du Royaume-Uni) en matière de télésanté, puisque seuls 10 % des Français utilisent des applications pour des visites virtuelles chez le médecin.


Méthodologie

Cette enquête a été menée par Sapio Research en janvier 2023 auprès de 4 000 consommateurs âgés de 18 ans en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Source : Airship

Articles Similaires

Docteur Sirop : transformer la prise de médicaments en jeu pour les enfants

A la Rencontre de Sébastien Ladet et Affluent Medical

InnovHer : plus grand hackathon européen dédié à la santé des femmes