Home Pharmaciens Un nouveau lien pharmacien-patient grâce au mobile

Un nouveau lien pharmacien-patient grâce au mobile

by chanfimao

Dans son édition du 16 février, le journal Impact Pharmacien s’est intéressé aux applications mobiles et à leurs conséquences sur la relation entre le pharmacien et le patient. Extraits.

Depuis plusieurs mois, de nombreuses applications mobiles liées au domaine de la santé ont vu le jour. L’officine n’échappe pas à cette tendance. De plus en plus d’applications pour smartphone sont développées permettant au pharmacien d’offrir de nouveaux services aux patients.

Mapharmaciemobile au service de la relation pharmacien-patient

Cette application, développée par Pharmagest Interactive et lancée le 15 février dernier, permet au patient d’envoyer à son pharmacien une photo de son ordonnance. Jérôme Lapray, responsable marketing chez Pharmagest Interactive nous explique que le pharmacien, “alerté sur son ordinateur, peut répondre en indiquant si les produits sont disponibles ou non“. Cette application permet également de trouver la pharmacie ouverte la plus proche ou de recevoir des alertes de prise et de posologie.

L’objectif d’applications comme Mapharmaciemobile est également d’accompagner le pharmacien dans ses missions de santé publique. Cette application propose par exemple un suivi de l’observance des traitements et permet au patient de déclarer les effets indésirables, que le pharmacien peut faire remonter à l’antenne de pharmacovigilance de sa région.

Winpharmacie pour fidéliser ses patients

L’application permet aux patients de se connecter à son officine par leur iPhone, smartphone ou par Internet et d’avoir accès en permanence à leur dossier centralisé à l’officine. Du son côté, le pharmacien a la possibilité de gérer son officine à distance, de scanner des résultats d’analyse, d’IRM… Pour Bénédicte Karpov, présidente de Winpharma, “ce genre d’application est un outil pour fidéliser les clients et favoriser la relation entre le pharmacien et son patient. L’objectif est de permettre au pharmacien de devenir acteur de la communication. Il peut informer le client plus facilement et le faire revenir à l’officine. C’est une avancée qui renforce l’image de la pharmacie et l’interactivité entre l’officinal et le patient.”

Exemples d’applications liées à l’officine

Homéofiches, de la coopérative Giphar, pour pratiquer une automédication raisonnée.

iPharmacien, du groupement de pharmacies PHR, pour trouver les pharmacies ou consulter les équivalences entre les médicaux « de marque » et leurs génériques.

iPharmavie, du groupe Plus Pharmacie, pour localiser la pharmacie PharmaVie / Familyprix la plus proche, Suivre la vaccination de votre famille ou scanner son ordonnance et la faire préparer à l’avance par son pharmacien.

En conclusion, les applications mobiles enrichissent la relation pharmacien-patient en allant au-delà de l’échange physique. Malgré l’apport de ces applications, des freins demeurent pour le moment comme le taux d’équipement de la population en smartphone ou le profil des utilisateurs de smartphones (majoritairement 15-45 ans) qui ne sont pas les patients les plus consommateurs de médicaments.

Source : Impact Pharmacien