Home A la une Retour sur le programme Epidemium avec un livre blanc

Retour sur le programme Epidemium avec un livre blanc

by Rémy Teston

Le laboratoire Roche est revenu sur les différentes étapes de construction de la base Roche Open Database dans un livre blanc tirant le bilan de la première année du programme Epidemium. Présentation.

Lancé fin 2015, le programme Epidemium, mené par la le laboratoire Roche et le laboratoire communautaire La Paillasse, a pour objectif  de tirer parti des méthodes d’analyses du big data afin d’améliorer la recherche dans l’épidémiologie du cancer.

Dans le cadre de ce programme, le laboratoire Roche a construit une base de données ouverte sur le cancer, baptisée Roche Open Database, afin de mettre à disposition ces informations à des équipes d’étudiants, de statisticiens, de biologistes et d’experts en data-visualisation lors d’un concours intitulé “Challenge4Cancer”. “L’origine du projet part d’une conviction forte partagée: l’open data est un accélérateur formidable pour la science et plus spécifiquement pour l’épidémiologie du cancer“, indique Jean-Frédéric Petit-Nivard,  Directeur de l’innovation du laboratoire Roche.

Livre blanc Epidemium

Le programme Epidemium fait le bilan de cette première année en publiant un livre blanc qui s’articule en 3 parties :

  • La 1ère partie « Une communauté agile et ouverte » présente la méthodologie qui a sous-tendu la conception du programme Epidemium et la mise en place du challenge for cancer : « La première étape de ce parcours a été d’organiser le Challenge4Cancer (C4C), à la façon d’une véritable compétition d’une durée de six mois et avec une remise de prix finale, mais où primerait plutôt la collaboration et le partage. (…) il s’agissait d’un défi communautaire coopétitif ».
  • La partie suivante « L’innovation scientifique et médicale » ouvre une discussion sur la rencontre de la data science et de la médecine. « Le maître mot de l’épidémiologie à venir nous paraît être l’ouverture. L’ouverture est un état d’esprit, l’idée qu’une science est par essence ouverte à la réflexion de tous et qu’elle n’est pas une marque déposée. Elle est une pratique, elle est un moyen de s’offrir à un volume beaucoup plus large de propositions et d’efforts. »
  • Puis la dernière partie « Un cadre juridique et éthique ouvert » revient sur les problématiques à la fois légales et éthiques qu’a pu poser et rencontrer Epidemium dans sa mise en place et réalisation.

Consultez le livre blanc publié par La Paillasse et Roche sur le projet Epidemium

Les chiffres clés du programme en infographie

Chiffres clés du programme EpidemiumSource : Roche