Accueil A la une Viva Technology 2022 : découvertes des innovations santé

Viva Technology 2022 : découvertes des innovations santé

par Rémy Teston

L’édition 2022 de Viva Technology a plongé les visiteurs en immersion dans l’innovation d’aujourd’hui et de demain. Même s’il n’y avait pas de verticale santé cette année, nous avons pu (re)découvrir des initiatives et start up e-santé. Découverte.

Pour son grand retour, VivaTech dépasse tous les objectifs fixés pour l’édition 2022 avec 91 000 visiteurs qui ont pu découvrir toutes les innovations et assister aux conférences en “live” à Paris, Palais des Expositions de la Porte de Versailles. L’audience digitale s’élève à 300 000 visites et la chaîne VivaTech News à plus de 4,3M. Ce sont 400 millions de personnes touchées et plus de 3 milliards de vues sur les réseaux sociaux.

On peut regretter au cours de cette édition l’absence d’un réel espace dédié à la santé avec des start up disséminées aux 4 coins du salon et le peu de conférences consacrées à la health tech. Toutefois, nous avons pu découvrir ou revoir des start up de la e-santé au sein du salon.

Novo Nordisk au cœur de la transformation digitale

Pour sa première participation à Vivatech, le laboratoire Novo Nordisk a présenté ses initiatives digitales comme ses stylos à insuline connectés dont l’objectif est d’améliorer le contrôle de la glycémie en permettant une meilleure observance et en enrichissant le dialogue médecin-patient. Le laboratoire a également mis en avant son approche partenariale avec la présence de différentes start up : Ma Patho, Kiplin, Nuvee et LifeLight. « Nous menons aussi des discussions et un travail de fond avec des start-up dans le domaine de la santé. C’était cohérent de participer à Vivatech » a indiqué à TIC Pharma Etienne Tichit, directeur général de Novo Nordisk France.

Crédit photo ©Novo Nordisk

Essor de l’ETP digitale avec Nuvee

Vainqueur de la dernière édition du concours d’innovation « Acteurs du diabète » de Novo Nordisk, la start up Nuvee a présenté son programme d’éducation thérapeutique numérique dédié aux patients diabétiques de type 2. Objectif de ce programme digital : permettre aux patients de mieux comprendre et gérer leur parcours de soin et d’améliorer leur qualité de vie avec la maladie. Nuvee propose deux parcours spécifiques. Un premier parcours d’éducation thérapeutique numérique proposé par les professionnels de santé à leurs patients. Puis un second parcours de prévention, accessible gratuitement à tous.

On-light : solution technologique de décontamination

La start up Française On-Light était présente à Viva Technology pour mettre en avant ses solutions innovantes pour désinfecter et purifier les espaces publics et privés, notamment en milieu hospitalier. Les solutions présentées ont pour objectif de lutter contre les maladies nosocomiales. On-Light a notamment présenté un appareil hautes performances pour le traitement des pathogènes en haut de pièce basé sur des UV. Conçu pour une pièce de taille standard, UVAir est capable de détruire les bactéries et d’inactiver les virus de manière très efficace, en présence de personnes, de plantes et d’animaux.

Aliae pour optimiser le parcours patient

La start up Aliae développe une intelligence artificielle conversationnelle pour optimiser le suivi de patients. Elle se matérialise via un chatbot pour le suivi et l’évaluation continue de l’état de santé et de la qualité de vie du patient.  Présente sur le stand de la région Grand Est, la start up propose une technologie basée sur le traitement automatique du langage naturel et l’apprentissage automatique. Elle permet de collecter, à travers une conversation patient-machine, les items usuellement recensés par des questionnaires au cours d’un essai clinique tels que ceux du suivi de la qualité de vie.

Sanofi présente son nouvel accélérateur digital interne

Sanofi était un des rares acteurs santé présent sur Viva Technology avec un stand mettant en avant les piliers de la transformation digitale du laboratoire et notamment son premier accélérateur numérique, dont la vocation est d’aider l’entreprise à concrétiser son ambition de figurer parmi les références en matière d’e-santé.  L’objectif pour le laboratoire est de développer des produits et solutions pour accompagner la pratique des professionnels de santé et optimiser la prise en charge des patients. Cet accélérateur installé à Paris est composé d’équipes internes et de recrutement externes et s’appuie sur une « Accelerator Academy » pour favoriser la montée en compétences des collaborateurs de Sanofi.

Crédit photo ©Sanofi

Livmed’s pour simplifier la livraison de médicaments

Présente sur le stand Sanofi, la start up niçoise Livmed’s a présenté son service de livraison de médicaments à domicile. Comme présenté dans un précédent billet, elle propose une plateforme de livraison à domicile de médicaments avec ou sans ordonnance qui se distingue par la rapidité du service et sa disponibilité 24h/24 grâce à des partenariats avec la quasi-totalité des pharmacies de garde dans les grandes villes françaises.

Aqemia : l’intelligence artificielle au service de la recherche de médicaments

Spécialisée dans la recherche de médicaments, Aqemia s’appuie sur une technologie combinant une intelligence artificielle générative pour inventer des clés et des algorithmes uniques inspirés de la mécanique quantique. Présente sur le stand du CNRS, la start up génère rapidement des molécules candidates médicaments innovantes pour une cible donnée, dès le début des projets de R&D, grâce à la combinaison de machine learning et d’algorithmes uniques inspirés de la mécanique quantique.

Circular : bague connectée pour le suivi de sa santé

Déjà présente au CES en janvier dernier, la start-up Française Circular a présenté sa bague intelligente dotée de biocapteurs, connectée à une application, qui synthétise et analyse les signaux du corps : oxygénation du sang, détection d’éventuels problèmes de santé comme l’apnée du sommeil, amélioration des performances physiques… L’objectif de Circular est de développer et de créer une bague portable multifonctionnelle pour améliorer les performances physiques et mentales de ses utilisateurs grâce à des recommandations uniques et intelligentes.

German Bionic : exosquelette pour la santé des employés

La start-up allemande German Bionic a remporté les suffrages des Elections de la Tech dans la catégorie santé digitalisée et inclusive. Ce concours, organisé pour la première fois sur le salon VivaTech, a été créé par le groupe Les Echos – Le Parisien, Franceinfo et Netexplo. German Bionic propose des exosquelettes à des employés afin de faciliter le port de charges lourdes.

Dream Machine pour explorer votre conscience

La start up Dream Machine a proposé, via sa technologie, aux visiteurs de Vivatech de les accompagner dans une exploration intérieure au-delà des limites habituelles. Cette technologie permet de voyager sans bouger, se reposer ou méditer et partir à l’exploration de son inconscient. Elle révolutionne notre approche de l’esprit par sa capacité à induire facilement et rapidement des états de conscience qui nécessitent parfois plusieurs années de pratique disciplinée.

Et d’autres start up  que nous avons eu plaisir à redécouvrir comme Music Care, Owkin, Kap Code, Mila, Team 8, Nouveal, i-virtual, Feel U, MeSoigner…

Sources : TIC Pharma, Les Echos

Vous pouvez également aimer

Aller au contenu principal