Home A la une Trophées de la e-santé 2016 : le verdict est tombé !

Trophées de la e-santé 2016 : le verdict est tombé !

by Rémy Teston

Organisés dans le cadre de l’Université d’été de la e-santé, les Trophées de la e-santé ont rendus leurs verdicts. Découverte des lauréats.

logo-trophee-esante-2016-2L’innovation était à l’honneur avec les Trophées de la e-santé organisés dans le cadre de l’Université d’été de la e-santé, qui s’est déroulé à Castres, du 5 au 7 juillet 2016. Ces Trophées ont pour vocation d’encourager les initiatives qui favorisent l’intégration des TIC dans le monde de la santé et de l’autonomie.

Les chiffres clés :

  • 90 dossiers provenant du monde entier ont été présentés
  • 25 ont été présélectionnés et auditionnés en public à Castres et en streaming live sur la web TV @esantetv le mardi 5 juillet.
  • 11 Prix ont été remis dont le Prix coup de coeur du jury , le Grand Prix, en présence des parrains et le Prix des internautes.

 

Trophees-esante-1

Les lauréats de cette édition 2016 des Trophées de la e-santé

Projets Étudiants : PIM-Check
PIM-Check est un outil d’aide à la prescription visant à détecter les prescriptions médicamenteuses potentiellement inappropriées (PMI) en médecine interne générale. Il a été développé par un groupe multidisciplinaire, international composé de 23 médecins internistes, 17 médecins spécialistes et 25 pharmaciens cliniciens, belges, français, québécois et suisses et validé selon une méthode Delphi. L’outil est destiné aux professionnels de santé et constitue une aide à la décision médicale.

Autonomie et Maintien à Domicile : Resilient Innovation
Resilient Innovation propose des dispositifs électroniques innovants visant à améliorer les paramètres de marche des personnes âgées. Objectif : rendre accessible le meilleur de la recherche et de la technologie aux 1,2 million de personnes âgées souffrant de perte d’autonomie en France, mais en particulier aux 200 000 personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Face au manque de solutions lié au risque de chute, la volonté est de briser le cercle vicieux de l’isolement et de le transformer en cercle vertueux.

Télémédecine et Prix des internautes : Oscult
1er échographe conçu sur iPad, Oscult rend l’échographie accessible à tous les praticiens médicaux, notamment aux non spécialistes de l’imagerie médicale. L’échographie est très « manipulateur-dépendant ». Oscult est le parfait outil pour assister le praticien dans son diagnostic vital et l’éclairer dans son geste et sa décision sur le lieu de soin. La connectivité 3G-4G/Wifi et l’assistance au diagnostic en temps réel avec un spécialiste propulsent l’échographie dans le monde de la télémédecine.

Coordination des soins : CAPRI
CAPRI est composé de deux infirmières de coordination (IDEC) et d’une application web proposant un accès patient et professionnel. Les 2 IDEC sont joignables via le portail internet et/ou par téléphone. Situées à Gustave Roussy, elles assurent le suivi des patients et sont en lien avec le patient et les professionnels de santé (ville et hôpital) intervenant dans sa prise en charge. Le patient transmet ses données de suivi via le portail, des alertes sont émises aux IDEC en cas d’anomalies..

Objets connectés de santé : Beta-Bioled
Beta-Bioled est un analyseur de sang portable et connecté pour le diagnostic et le suivi personnalisé de la santé à domicile. Grâce à sa technologie innovante, ce dispositif médical de poche sera capable de réduire drastiquement les coûts des tests sanguins et le volume de sang utilisé, rendant son utilisation très prisée par les professionnels de santé et les ONG. Les résultats sont transmis en quelques minutes sur le smartphone de l’utilisateur.

Big Data / Data : MedExprim
Grâce à sa suite logicielle Radiomics Enabler®, Medexprim permet aux hôpitaux d’exploiter leurs archives d’images pour la recherche et de valoriser ces ressources dans le cadre de collaborations externes. Medexprim contribue ainsi à accélérer la recherche médicale en permettant aux chercheurs de découvrir ou valider de nouveaux biomarqueurs d’imagerie.

M-Santé Professionnel de santé : MAPUI
Le site MaPUI.fr est une plateforme d’échange de données inter-hôpitaux à destination des pharmacies à usage intérieur (PUI). La plateforme a pour ambitions de favoriser les échanges entre pharmacies hospitalières, de sécuriser les prêts et emprunts de médicaments, dispositifs médicaux, préparations hospitalières et matériel de stérilisation entre hôpitaux. Elle permet également de réaliser des économies par la mise à disposition de médicaments ou dispositifs médicaux arrivant à péremption.

M-Santé Patient/Grand Public : SALVUM
Salvum est un logiciel pédagogique, interactif et multiplateforme (PC, Mac, tablettes et smartphones) qui doit permettre à chaque utilisateur d’acquérir les notions théoriques des premiers secours. Une fois sa formation théorique réalisée, le candidat peut prétendre à réduire son temps de formation en présentiel pour obtenir son attestation PSC1 (Prévention et Secours Civiques de Niveau 1) et ainsi passer de 1 journée de présentiel à une demi-journée.

Coup de coeur du Jury : NOA
Noa accompagne les enfants asthmatiques pour améliorer l’adhésion autraitement de fond. C’est un objet ludique et interactif qui vise à instaurer une routine et motiver l’enfant pour éviter les défauts de traitement qui pourraient conduire à une crise. En adoptant le petit animal, l’enfant est rassuré au quotidien. Noa c’est aussi une application mobile destinée aux parents. Elle permet le suivi du traitement et la prévention des risques de crise.

Grand Prix : JokkoSanté
JokkoSanté permet un accès plus équitable aux médicaments grâce à des mécanismes innovants d’économie circulaire et de financement croisé via le mobile. Les membres de JokkoSanté identifiés déposent leurs médicaments non utilisés dans les structures de santé affiliées et gagnent des points. Ces points sont utilisés par les membres pour acheter d’autres médicaments dans le futur. Les points peuvent aussi être acquis par échange entre membres, achat Paypal ou sponsoring par des entreprises RSE.

Source : Université de la e-santé