Home A la une Terraillon lance Homni, réveil intelligent et tracker de sommeil

Terraillon lance Homni, réveil intelligent et tracker de sommeil

by Rémy Teston

Terraillon enrichi sa gamme d’objets connectés avec le lancement d’une solution de sommeil intelligente : Homni. Découverte.

Terraillon poursuit son développement dans la santé connectée avec le lancement d’une nouvelle solution de sommeil intelligente : Homni.

Créé en partenariat avec les médecins du Centre Européen du Sommeil, la solution Homni se présente comme un réveil intelligent et un tracker de sommeil dont l’objectif est d’accompagner les personnes souffrant de troubles du sommeil ou d’insomnie.

Réveil intelligent Homni

La première fonction d’Homni est d’aider à s’endormir et à se réveiller. Pour cela la solution utilise des programmes d’endormissement, basé sur des lumières et les sons comme par exemple un bulbe lumineux de l’appareil pour aider à la sécrétion d’hormones du sommeil.

La seconde fonction d’Homni est d’assurer le suivi du sommeil. Au cours de la nuit, la solution analyse la température, le niveau sonore et l’humidité de la chambre et envoie les informations à l’application Wellness Coach – Sleep pour comprendre comment l’environnement perturbe le sommeil.

Pour collecter de manières précises les informations de sommeil, Homni est associé à un capteur de sommeilDot”, qui s’installe sur son oreiller. Les données collectées via le capteur durant la nuit sont transmises à l’application Wellness Coach – Sleep : durée, cycles de sommeil et mouvements corporels. La solution comprend un capteur supplémentaire “Reston” qui se présente sous la forme d’une ceinture de 2mm d’épaisseur qui se glisse sous le drap-housse et analyse les fréquences cardiaque et respiratoire.

Homni peut également être utilisé comme une enceinte Bluetooth et permet de choisir son ambiance lumineuse en journée, parmi 16 millions de couleurs. Il proposera prochainement des programmes de relaxation pour “recharger son corps et son esprit”.

Homni sera disponible courant septembre 2017.

Source : Terraillon