Accueil A la une Le Leem publie des recommandations sur le numérique

Le Leem publie des recommandations sur le numérique

par Rémy Teston

L’industrie pharmaceutique poursuit sa mutation digitale avec un impact à tous les niveaux et sur de nombreux métiers. Le Leem présente sa vision du numérique à travers un livre blanc. Découverte.

Le monde nous entourant, notre société, opère sa transformation numérique constituant la 4ème révolution industrielle. Cette mutation digitale impacte le monde de la santé et l’e-santé devient centrale dans le parcours de soin, la pratique médicale, ou le bon fonctionnement des établissements.

Aujourd’hui, le numérique bouleverse progressivement l’ensemble des métiers de l’industrie pharmaceutique. Il ne s’agit pas uniquement d’une révolution marketing comme cela a été souvent abordé. C’est une vraie mutation de l’ensemble des métiers qui s’opère.

La transformation digitale impacte l’ensemble des composantes de cette industrie via l’intelligence artificielle, le big data, les objets connectés, le mobile, les médias sociaux etc… Aucune entité de l’industrie pharmaceutique n’échappe à cette révolution numérique : R&D, production, entités commerciales, relation client, médical, fonctions supports (RH, réglementaire, juridique…).

Le Leem propose un le livre blanc « L’engagement du Leem sur le numérique » qui présente la vision de la révolution numérique en cours par les entreprises du médicament et émet des recommandations qui permettront à tous d’en bénéficier.

« Nous sommes en 2021 et le numérique constitue une composante essentielle de la modernisation et l’efficience du système de santé, comme l’a précisé la feuille de route du gouvernement « Ma Santé 2022 ». Dans cette transition digitale, la France a un rôle mobilisateur des acteurs d’innovation et doit le conserver. Dans le champ sans cesse renouvelé et toujours plus personnalisé du progrès thérapeutique, le numérique, les données et nouvelles technologies de santé s’affirment comme un des axes majeurs de la stratégie des entreprises du médicament » indique Martin Dubuc, Président directeur général de Biogen France et Président de la commission « Numérique, données et nouvelles technologies » du Leem.

Il soumet 7 propositions pour la transformation digitale du système de santé :

  1. Adapter le cadre réglementaire pour favoriser l’adoption des solutions de e-santé par les patients et les professionnels de santé et créer un environnement propice au déploiement de la e-santé
  2. Développer des modalités d’évaluation des solutions numériques de santé en prenant en compte des données de « vie réelle » pour faciliter et accélérer l’accès au marché des innovations
  3. Prendre en compte les investissements réalisés par les entreprises, notamment dans le numérique, lors de la fixation des prix des médicaments
  4. Accompagner et valoriser l’action des entreprises oeuvrant dans le champ de la e-santé pour accélérer le développement des innovations
  5. Définir un modèle pertinent en association au Health Data Hub pour favoriser l’exploitation et l’utilisation des données et faire de la France un leader de l’IA
  6. Encourager le développement d’une filière d’excellence en santé numérique, croisant les expertises des secteurs public et privé et les compétences des secteurs du numérique et de la santé
  7. Assurer l’accompagnement et la formation de tous les acteurs en lien avec la santé numérique pour qu’ils soient en mesure d’en appréhender les enjeux et opportunités

Source : Leem

Vous pouvez également aimer

Aller au contenu principal