Home A la une Kap Code lance le projet ESPACES avec le soutien de la Coalition Innovation Santé

Kap Code lance le projet ESPACES avec le soutien de la Coalition Innovation Santé

by Rémy Teston

La start-up Kap Code, avec le soutien du Leem, Pfizer et Roche au sein de la Coalition Innovation Santé, lance le projet ESPACES, une analyse des réseaux sociaux pour comprendre l’impact de la crise sanitaire sur la population, en vue d’améliorer les parcours de soins.

Face à la crainte d’une contamination et à la peur d’emboliser le système de santé en cette période de pandémie de Covid-19, un nombre important de patients ont modifié leur prise en charge ou l’observance de leur traitement.

À travers l’écoute des communautés web et des réseaux sociaux, il est possible d’extraire des données de vie réelle permettant d’évaluer en continu l’impact de la Covid-19 sur les parcours de soins, dans le but d’apporter des solutions concrètes, adaptées aux besoins exprimés par les patients et les professionnels de santé.

Un partenariat noué au sein de la Coalition Innovation Santé

Kap Code, start-up spécialisée dans la santé digitale et notamment l’analyse de données de vie réelle issues des réseaux sociaux, a pris l’initiative dès le début de l’épidémie de Covid-19, de développer le projet ESPACES dans le but de recueillir le vécu et le ressenti des patients et des acteurs de santé afin d’aider les patients chroniques dans leur parcours de soins.

Pour soutenir le développement de ce projet, Kap Code a sollicité la Coalition Innovation Santé qui oeuvre pour désengorger le système de soins et permettre aux patients atteints de maladies chroniques de continuer à être pris en charge. Trois acteurs majeurs du domaine de la santé et partenaires de la Coalition ont répondu présent pour apporter leur soutien : Pfizer Oncologie, Roche et le Leem.

« Grâce au digital, il est devenu possible de collecter des données de vie réelle dans les domaines du bon usage des médicaments et de la compréhension des comportements des patients. Ces données sont le fruit d’une collaboration unique et puissante, à amplifier, entre différents industriels dans le cadre de la Coalition Innovation Santé » indique Pascal Bécache, Co-fondateur de Digital Pharma Lab – opérateur de la Coalition Innovation Santé.

ESPACES : comprendre l’impact de l’épidémie en vue d’améliorer le parcours de soins

Le projet ESPACES a pour vocation d’évaluer les représentations, perceptions, attitudes et comportements relatifs à l’épidémie en cours de Covid-19, qui font l’objet de nombreuses discussions sur les réseaux sociaux.

« La « voix » du patient est de plus en plus au centre des enjeux organisationnels de notre système de soin. Dans ce cadre, l’analyse médicale des réseaux sociaux apparait comme une source incontournable dans la prise en compte de l’expérience patient. ESPACES ambitionne de fournir une meilleure vision des enjeux médicaux à couvrir et des clés de compréhension quant aux besoins patients » souligne Adel Mebarki, Directeur général chez Kap Code.

Le projet se concrétisera avec la mise à disposition d’une plateforme d’analyse de données de vie réelle couvrant les périodes avant, pendant et après la crise sanitaire. Les analyses proposées porteront entre autres sur la qualité de vie, le parcours de soins des patients atteints de maladie chronique, la perception des mesures sanitaires ou encore sur les fake news.

Le Leem a apporté son soutien à l’évaluation de l’impact de l’épidémie sur la population générale dans l’objectif de mieux comprendre les enjeux de santé publique liée à l’épidémie et leur perception par la population générale.

« Le projet Espaces, qu’a décidé de soutenir le Leem dans le cadre de la Coalition Innovation Santé, est une opportunité de mieux comprendre la perception des patients sur l’usage des médicaments et des vaccins pendant la phase aigüe de la crise Covid-19. Il permettra d’améliorer la pertinence des messages d’accompagnement pour favoriser la continuité des soins » indique le Dr. Thomas Borel, Directeur scientifique du Leem.

Pfizer et Roche soutiennent l’évaluation de l’impact de la crise sanitaire chez les patients atteints d’un cancer afin de mieux comprendre le vécu des patients, de mettre en lumière les besoins ou les initiatives apparus ces derniers mois et de contribuer à améliorer la connaissance des équipes soignantes et des institutions sur la prise en charge de ces patients.

« La compréhension des besoins et des comportements des patients dans la vie réelle est essentielle afin d’accompagner au mieux leur parcours de soins et ainsi assurer une prise en charge adaptée et efficace. Cette approche est d’autant plus nécessaire pour des personnes vulnérables comme les patients atteints d’un cancer. » Sandrine Benaroche, Directrice du département oncologie chez Pfizer France.

« Les enseignements de cette analyse des réseaux sociaux contribueront à mieux comprendre le ressenti et la prise en charge des patients et à identifier des projets d’accompagnement sur le territoire qui aideront à améliorer le parcours de soins de ces patients, dans la continuité des actions que nous menons déjà notamment à travers nos initiatives Pact Onco. » Sophie de Heeckeren, Responsable Stratégie Commerciale oncologie chez Pfizer France.

« Le soutien de Roche au projet ESPACES s’inscrit dans une quête permanente d’affiner notre compréhension des besoins et des préoccupations des patients et des soignants, pour améliorer l’expérience des parcours de soins et la prise en charge de maladies telles que le cancer. Dans le contexte sanitaire inédit que nous traversons, l’écoute continue de la « voix » des patients et des professionnels de santé grâce à Kap Code, guidera notre ambition d’apporter toujours plus de solutions innovantes et concrètes, au plus près des besoins. » Anne Philippot, Directrice Expérience Client, Digital, Innovation chez Roche.

Les enseignements issus de ces analyses feront l’objet de publications et permettront de mettre à disposition des outils pour contribuer à réengager ces patients dans leur parcours de soins et ainsi s’assurer qu’ils ne renoncent pas aux soins en période de pandémie. Les premiers résultats sont attendus à la fin de l’année 2020.

Source : Kap Code