Home A la une Janssen lance Okchimio, plateforme pour patients sous traitements anticancéreux

Janssen lance Okchimio, plateforme pour patients sous traitements anticancéreux

by Rémy Teston

Le laboratoire Janssen a lancé une nouvelle plateforme en ligne dédiée aux patients sous traitements anticancéreux : Okchimio. Découverte.

Partant du constat que la vérification de l’état clinique du patient le jour de sa venue en hôpital de jour (HDJ) était à l’origine de nombreuses annulations de rendez-vous pour l’administration de leur traitement anticancéreux, Janssen a réuni des experts pour trouver une solution efficace, ce qui a permis la création d’une nouvelle solution nommée Okchimio.

Les patients sous traitements anticancéreux doivent se rendre régulièrement à l’hôpital de jour afin de recevoir leurs cures. Il arrive toutefois que ces dernières soient reportées si le patient présente certains symptômes le jour de sa venue à hôpital ou s’il n’a pas encore réalisé son bilan sanguin. Ces annulations de dernière minute sont très contraignantes pour les patients qui se déplacent inutilement à l’hôpital mais également pour l’équipe médicale qui prépare le planning et les poches de traitement à l’avance.

Le design-thinking au coeur de l’innovation

Afin de répondre à cette problématique récurrente, l’équipe Janssen a organisé un workshop design-thinking regroupant différents experts et professionnels de santé : hématologues, oncologues, infirmières de coordination, cadres de santé, DSI hospitaliers. L’objectif : trouver, développer et mettre en place ensemble une solution adéquate.

L’équipe de la Factory est une équipe Janssen dédiée aux innovations sur le parcours de soins. La méthodologie de travail des membres de cette équipe leur permet de comprendre finement les attentes des parties prenantes (professionnels de santé et patients) afin de transformer leurs idées en prototypes tangibles avec le maximum de réactivité et d’agilité, grâce aux méthodes de Design-Thinking” explique Laurence Boussin, directrice du département Stratégie Client chez Janssen.

La conclusion du groupe de travail a été de se focaliser sur l’anticipation : comment s’assurer que le patient se porte bien avant sa venue à l’hôpital ? De prime abord, cela peut paraître assez simple de créer une solution digitale permettant de vérifier l’état de santé du patient à distance. Cependant, la contrainte supplémentaire a été de s’adapter aux deux types d’organisations actuelles des HDJ en France, ceux disposant d’une infirmière de coordination (IDEC) pour appeler les patients la veille et de ceux n’en disposant pas.

Pour résoudre cette problématique, nous avons eu l’idée de créer une double entrée sur le site okchimio.fr : une pour les infirmières de coordination et une pour les patients” explique Lucie Puron, responsable Solutions et Services en hématologie chez Janssen.

Une plateforme simple et intuitive pour le patient

La plateforme répond à 2 impératifs : d’un côté structurer l’appel de l’infirmière de coordination pour faciliter le suivi de ses patients et de l’autre permettre également au patient de s’auto-évaluer pour savoir s’il doit contacter son équipe soignante à l’avance.

Via cette plateforme en ligne très simple d’utilisation, chaque patient devra répondre à une dizaine de questions et vérifier qu’il n’a pas oublié de réaliser son bilan sanguin. Les patients deviennent acteurs de leur prise en charge. De la même façon, l’infirmière de coordination pourra s’appuyer sur le questionnaire en ligne pour optimiser ses appels et sauvegarder simplement les réponses données au téléphone par ses patients. Le questionnaire divisé en 9 parties (hyperthermie, aplasie, nausées, diarrhées, perte de poids, mucites, neuropathies périphériques, allergies et bilan biologique), a été rédigé par le Dr Margaret Macro, hématologue au CHU de Caen.

Le questionnaire a été conçu pour durer moins de 5 minutes, aussi bien pour les infirmières que pour les patients. Le vocabulaire médical a été choisi avec soin afin d’utiliser des termes simples pour décrire les symptômes et ne pas créer d’anxiété chez les patients. Le questionnaire se concentre sur les symptômes qui permettent de déceler une modification clinique qui pourrait induire une adaptation de la prise en charge” explique le Dr Margaret Macro.

Afin de répondre aux besoins des professionnels de santé et des patients, Okchimio ne recueille aucune donnée personnelle : le patient ne sera jamais amené à fournir des informations permettant de l’identifier.

Le jour de la venue en HDJ, l’infirmière remet au patient un document Okchimio contenant la date de son prochain rendez-vous ainsi que le numéro sur lequel il peut joindre l’équipe soignante en cas d’apparition de symptômes.

Source : Janssen