Home A la une CONFINS : étude sur l’impact du confinement sur notre santé mentale et nos comportements

CONFINS : étude sur l’impact du confinement sur notre santé mentale et nos comportements

by Rémy Teston

Kap Code et Kappa Santé et des chercheurs du Centre INSERM U1219 Bordeaux Population Health lancent ensemble une étude d’utilité publique pour mesurer l’impact du confinement sur notre quotidien et notre santé. Découverte.

Après la création de la plateforme collaborative Epilogue visant à centraliser les ressources, actualités et analyses autour du coronavirus, la start-up Kap Code et la CRO Kappa Santé s’associent à nouveau à l’INSERM pour un deuxième projet : l’étude CONFINS. Une étude de grande envergure de référence visant à suivre des personnes en situation de confinement pour comprendre comment leur état mental et physique est impacté.

Cette e-cohorte comprendra 2 groupes, l’un constitué d’étudiants dont certains issus de la cohorte i-Share, l’autre, d’un échantillon en population générale recrutée, entre autres, via les réseaux sociaux. La protection des données et la garantie de leur confidentialité feront l’objet des procédures habituelles. Les données seront hébergées sur un serveur agréé hébergeur de données de santé et localisé en France. L’ensemble des données de la cohorte et ses résultats seront partagés avec la communauté scientifique et de nombreux partenariats sont en discussion.

La cohorte CONFINS repose sur une équipe pluridisciplinaire associant des chercheurs en santé publique et en sciences humaines et sociales, des médecins épidémiologistes et des spécialistes de l’innovation en santé.

Via son site internet, CONFINS propose aux personnes en situation de confinement de remplir un questionnaire d’une vingtaine de minute avant d’être inclus dans l’étude. Ensuite, ils recevront chaque semaine un questionnaire pour suivre l’évolution dans le temps de leur façon de vivre le confinement, puis le déconfinement.

Toutes les données collectées et anonymisées seront analysées dans le cadre de l’étude pour mesurer, évaluer et caractériser différents facteurs tels que l’isolement, l’humeur, ou encore le niveau de stress. Sur le long terme, l’étude permettra de faire avancer les connaissances en santé mentale en liant ces indicateurs avec la situation exceptionnelle de confinement que nous vivons.

Les données seront aussi utiles pour développer des réponses adaptées à l’accompagnement des personnes fragilisées par cette expérience unique.

En plus de Kap Code, Kappa Santé et l’INSERM, ce projet se construit de manière collective et ouverte : des collaborations sont déjà envisagées et d’autres partenaires rejoindront cette initiative, comme notamment le sociologue Serge GUERIN, professeur à l’Inseec GE.

Source : Kap Code