Home A la une CES 2017 : quelles innovations en santé ? Part. 1

CES 2017 : quelles innovations en santé ? Part. 1

by Rémy Teston

La semaine dernière s’est déroulé le grand show de l’innovation à Las Vegas : le CES. Tour d’horizon des principales annonces dans le domaine de la santé. Première partie.

PKvitality lance K’Track Glucose, montre connectée pour prendre sa glycémie

PKvitality, entreprise française spécialisée dans la bio-technologie, a dévoilé K’Track, une gamme de trackers nouvelle génération capables d’analyser les principaux marqueurs physiologiques en « goûtant » simplement la peau au lieu de prélever un échantillon de sang. K’Track Glucose utilise la technologie SkinTaste contenue dans les K’apsul qui fonctionne grâce à des micro-aiguilles d’à peine 0.5mm de long, et qui au contact de la peau examinent le liquide interstitiel, un fluide qui enveloppe nos tissus cellulaires. K’Track Glucose a été conçu pour pallier à tous les freins rencontrés par les diabétiques pour un bon suivi de leur glycémie. Son design léger lui permet d’être porté toute la journée en toute discrétion, au travail comme pendant une séance de sport, lorsque le niveau de glycémie peut avoir tendance à varier.  Les utilisateurs peuvent ainsi contrôler leur niveau de glucose sans douleur et à l’aide d’une simple pression. La K’apsul Glucose s’insère au dos du cadran de la montre, examine la peau de l’utilisateur et transmets un résultat en moins d’une minute. Les résultats de ces mesures ainsi que les mesures précédentes de la journée sont indiquées sur l’écran et peuvent également être synchronisées dans l’application dédiée sur son smartphone. Chaque K’apsul Glucose rechargeable dure 30 jours et peut prendre un nombre de mesures illimité durant cette période. L’utilisateur peut paramétrer des alertes et des rappels dans l’application ou directement sur l’appareil pour éviter les oublis de mesure. L’appareil suit également le nombre de pas de l’utilisateur, la distance parcourue et les calories brûlées dans la journée.

Visiomed présente son nouveau terminal mobile VisioCheck

Bewell, division de Visiomed, a présenté au CES la première station de télémédecine portative baptisée VisioCheck. Cette station se compose de différents éléments pour assurer le suivi du patient : un écran pour se connecter, une caméra pour une visio conférence, un thermomètre, un électrocardiogramme, un tensiomètre, un glucomètre une mesure de la saturation en oxygène… Ce dispositif permet donc de réaliser de façon simple, fiable et rapide des prises de mesures des constantes vitales habituellement effectuées lors d’une consultation médicale classique (en cabinet ou à domicile). VisioCheck permet également un monitoring distant en continu de certaines constantes physiologiques. Il est équipé d’un écran, d’une caméra haute définition et d’un flash haute luminosité pour permettre de filmer ou photographier plaies, boutons, blessures, traumatismes, voire d’ausculter la gorge et les amygdales, etc. et de transmettre les clichés instantanément en toute sécurité, ou tout simplement stocker les données de santé collectées sur un serveur sécurisé.

Station de télémédecine portative VisioCheck

 

SleepPeanut : capteur nomade intelligent pour mesurer la qualité du sommeil

La société Sen.se, spécialisée dans l’Internet des Objets  propose un nouveau capteur nomade intelligent qui mesure la qualité du sommeil de l’utilisateur et lui permet d’optimiser ses heures de sommeil et de se réveiller au meilleur moment du cycle de sommeil : SleepPeanut. Pour effectuer les mesures, il analyse le mouvement, la chaleur du corps et les habitudes de l’utilisateur grâce aux algorithmes d’apprentissage. Ainsi, le capteur reconnait automatiquement quand les utilisateurs vont au lit, s’endorment, se réveillent et descendent du lit, sans qu’ils soient obligés de configurer quoi que ce soit.

 

SleepPeanut™ : capteur nomade intelligent pour mesurer la qualité du sommeil

Pierre Fabre lance Slim Massage Coach, un objet connecté contre la cellulite

Le laboratoire Pierre Fabre, via sa marque Elancyl a présenté au CES 2017 Slim Massage Coach, un accessoire de massage connecté, associant l’efficacité mécanique du massage à un service de coaching personnalisé. Le Slim Massage Coach se présente sous le forme de galet, qui tient dans le creux d’une seule main, qui permet grâce à l’action de ses deux rouleaux, de pincer et de faire rouler la peau, avec une action mécanique. Développé avec la start-up française Joshfire, cet objet permet, tout au long du massage, de renseigner l’utilisatrice sur la qualité de son geste via une diode lumineuse intégrée. Les données récoltées sont enregistrées dans une application dédiée sur son smartphone pour suivre l’évolution et les progrès de sa cure minceur, avec une personnalisation des objectifs à atteindre. L’application propose également d’autres informations et conseils autour de l’activité physique, de l’alimentation…  Ce Slim Massage Coach sera commercialisé en pharmacie et para-pharmacie à partir de mai 2017.

Slim Massage Coach par Pierre Fabre

Motiv Ring : une bague connectée pour suivre votre santé & activité

Motiv a présenté sa propre version du traqueur d’activité avec le Ring. Il s’agit ni plus, ni moins d’une bague connectée. Comme tout traqueur, celle-ci embarque des capteurs de mouvements ainsi qu’un capteur de rythme cardiaque. Une puce Bluetooth permet de communiquer avec l’application connectée. Cette dernière n’est compatible qu’avec iOS à l’heure actuelle. Étanche jusqu’à 5 ATM, le Ring va donc suivre votre nombre de pas, les calories dépensées ou encore la qualité de votre sommeil. Il possède une batterie capable de tenir entre 3 et 5 jours selon les usages. La recharge s’effectue par induction magnétique. Les pré-commandes sont déjà ouvertes pour les USA et la livraison prévue au printemps 2017. Le prix indiqué est de 199$.

Bague tracker d'activité Motiv Ring

 

i-lunch : plateforme alliant repas et données de santé

Incubée au Village by CA, la jeune start up i-lunch a présenté au CES sa plateforme de livraison de repas équilibrés et connectée aux données de santé. Objectif de cette nouvelle start-up de la food-tech, donc : instaurer le bien-manger sur le lieu de travail. i-lunch  propose chaque jour deux menus au choix élaborés par un chef et validés par une nutritionniste, qui via un algorithme associe un apport nutritionnel à chaque recette afin de constituer une semaine alimentaire idéale. Cette plateforme va au-delà du simple bien manger : “La personne pourra créer sa fiche médicale sur la plateforme, y connecter ses appareils (tensiomètre, tracker d’activité, balance, dossier médical Liva…), et i-lunch lui délivrera des informations, des conseils et des alertes“, explique Victoria Benhaïm, fondatrice de i-lunch. Si la personne a une tension un peu élevée, on lui recommandera par exemple de manger moins salé et de ne pas boire de café”. 

plateforme i-lunch

Suite des annonces dans un prochain billet…