Home A la une Trophées « Parlez-nous télémédecine » : le verdict est tombé

Trophées « Parlez-nous télémédecine » : le verdict est tombé

by Rémy Teston

La direction générale de l’offre de soins (DGOS) a organisé la première édition des trophées « Parlez-nous télémédecine ». Découverte des lauréats.

La direction générale de l’offre de soins (DGOS), intégrée au Ministère des solidarités et de la santé,  élabore et s’assure de la mise en œuvre des politiques publiques à même de répondre aux défis auxquels fera face le système de santé dans les prochaines années : concrètement, satisfaire aux besoins de soins grandissants de la population tout en assurant la pérennité d’un financement solidaire.

Au niveau national, les missions de la direction générale de l’offre de soins (DGOS) sont toutes orientées vers un objectif majeur : penser et construire l’offre de soins de demain en concertation étroite avec les décideurs institutionnels, les interlocuteurs professionnels, les représentants des patients et des usagers de la santé.

C’est dans ce cadre que la DGOS a organisé la première édition du concours « Parlez-nous télémédecine » dans le but de promouvoir le développement de la télémédecine en France. Destiné à l’ensemble des équipes ayant participé à la mise en place d’un projet de télémédecine, il permet de partager les expériences de chacun et donner à d’autres professionnels de santé l’envie de se lancer dans l’aventure.

Cette édition constitue un véritable succès avec 35 vidéos valorisant un large éventail de pratiques. Sont notamment représentés dans les vidéos 12 régions participantes, 16 spécialités médicales, 3 secteurs d’exercice, du salariat et des activités libérales, ainsi que 4 types d’actes de télémédecine : téléconsultations, télé expertise, télésurveillance et téléassistance.

5 projets récompensés et un coup de cœur du jury

Le mardi 3 septembre, la DGOS a organisé la cérémonie des Trophées « Parlez-vous Télémédecine » qui a récompensé les meilleures vidéos sélectionnées par un jury national, constitué de représentants du ministère, de la haute autorité de santé (HAS), de la caisse nationale d’assurance maladie (CNAM), de la société française de télémédecine (SFT) et de France assos santé.

5 trophées et un prix spécial ont donc été remis à des équipes déployant une télémédecine simple, renforçant l’accès aux soins et le lien avec le patient ainsi que la collaboration entre les professionnels :

  • par Nicolas Revel, DG de la CNAM, au Dr Ludovic Moy pour son projet de téléconsultation en assistance médicale à procréation, facilitant l’accès à tous les soins y compris spécialisés

  • par Dominique le Guludec, présidente de la HAS, au pôle de santé Saint-Hélier de Rennes pour son projet de téléconsultation pour plaie chronique, favorisant le maintien des patients à leur domicile

  • par Nathalie Salles, présidente de la SFT, au centre de dialyse Calydial du GHM Les Portes du Sud pour son projet de télésurveillance en dialyse, moyen de rassurer les patients au travers d’outils simples et sécurisés

  • par Gérard Raymond, président de France assos santé, au Dr Nicolas de Chanaud et à son équipe pour leur projet de téléconsultation à domicile pour les aînés en complément des consultations en présentiel

  • par Laura Létourneau, déléguée ministérielle au numérique en santé, au GH Artois-Ternois pour son projet autour de la téléconsultation en néphrologie, en proximité avec les patients.

Un prix spécial du jury a été remis par Katia Julienne, directrice générale de l’offre de soins, à l’équipe de la maison départementale d’accueil et de soins de Macon pour sa vidéo « Chantons télémédecine » en EHPAD. En plus de son format original, ce projet illustre de manière ludique l’esprit d’équipe qui entoure tout projet de télémédecine.

Au-delà, le concours révèle surtout la nécessité d’un engagement de tous dans l’essor de la télémédecine – et demain, du télésoin – au bénéfice des usagers, ce qu’Agnès Buzyn a rappelé en clôture de la cérémonie de remise des trophées. Pour la ministre en effet, il est essentiel de valoriser concrètement une télémédecine à laquelle nous sommes collectivement attachés : à savoir, une télémédecine au service des patients et adaptée aux besoins de chaque territoire. Cette volonté s’illustre dans la stratégie Ma santé 2022, axée avant tout sur cette dynamique de terrain autour de projets médicaux partagés par les acteurs.

Source : Ministère des Solidarités et de la Santé