Home A la une Stagium : plateforme au service des étudiants

Stagium : plateforme au service des étudiants

by Rémy Teston

Pour accompagner les étudiants en médecine dans leur formation, DMD Santé propose une plateforme collaborative : Stagium. Présentation.

Pour répondre aux demandes des étudiants en médecin sur l’évaluation des stages, DMD Santé met à disposition une plateforme numérique au service du partage d’expérience entre étudiants : Stagium.fr

En combinant évaluation factuelle et approche collaborative de l’évaluation des terrains de stage de médecine, Stagium donne aux étudiants en médecine le pouvoir de se construire une formation médicale sur mesure. A l’origine du projet, le Dr Nicolas Lafferre, médecin généraliste et co-fondateur de dmd Santé: « lorsque j’étais étudiant en médecine, un constat m’est vite parvenu : il n’était pas simple de trouver le stage qui correspondait parfaitement à mes attentes ».

Stagium : plateforme pour étudiantsFace à ce bilan, l’idée a germé de développer une plateforme afin de consulter, en amont de son choix de stage, les avis des étudiants (externes et internes) ayant effectué leur stage dans tel ou tel service.

Le principe est simple : les étudiants en médecine et les internes évaluent la charge de travail, l’ambiance et la formation des stages réalisés dans le cadre de leurs études de médecine. Des commentaires libres sont aussi déposés. L’évaluation est anonymisée et rejoint l’ensemble des avis de la communauté, consultables à tout moment pour choisir en toute connaissance son prochain stage.

Tous les terrains de stage de médecine peuvent être évalués sur Stagium : stage clinique ou hospitalier (en CHU ou en clinique privée), stage en médecine générale (Niveau 1 et Stage Ambulatoire en Soins Primaires en Autonomie Supervisée ou SASPAS), stage hors établissements de soins (santé publique, médecine du travail).

Un outil pour les responsables de stages

Stagium constitue également un outil pratique à destination des responsables de terrains de stages hospitaliers. Un avis partagé par le Pr Gyan, Chef de service Cancérologie –Hématologie Thérapie Cellulaire (HTC) au Centre Hospitalier de Tours. “Il n’y a qu’en échangeant, et en partageant ses ressentis et opinions que les choses peuvent avancer. Stagium permet cela”précise-t-il.

L’évaluation des terrains de stages représente une approche essentielle pour mettre en lumière les pistes d’amélioration et in fine optimiser le stage. “L’évaluation des stages nous permet de mieux orienter nos choix. Cela permet de connaître l’avis des internes les ayant déjà expérimentés afin d’avoir une idée de la qualité du stage que ce soit en termes de formation ou en termes de qualité de vie au travail” confirme François Krabansky, président du Comité des Internes de Reims Champagne-Ardenne.

Les utilisateurs sont répartis sur l’ensemble du territoire français, et représentent des communautés étudiantes importantes (internes et externes). Véritable démarche participative, les internes communiquent via la plateforme. Ils suivent un objectif commun : enrichir la base de données Stagium.

Kristen Joseph-Delaffon, externe en médecine au CHU de Tours va plus loin : ”L’évaluation est une manière de faire changer les choses. En effet, certains services ne font pas forcément d’effort dans l’accueil des étudiants ou ne se rendent pas compte des points qu’ils pourraient améliorer. Stagium nous permet donc de souligner les côtés des stages à améliorer mais aussi les côtés à conserver et donc d’arriver à des stages plus formateurs”.

Les évaluations de stage permettent aux promotions suivantes de choisir leurs stages en connaissance de cause. Les internes fraichement affectés à leur poste s’orientent dans leur nouvel environnement grâce aux retours.

Stagium c’est tout à la fois objectiver les terrains de stage hospitaliers, permettre à leur responsable de s’améliorer et capitaliser sur leurs points forts, mais c’est aussi et avant tout permettre à chaque étudiant en médecine et interne de participer à construire la médecine de demain” conclut le Dr Nicolas Laferre de dmd Santé.

Source : DMD Santé