Home A la une Myolux Medik e-volution : dispositif connecté au service de la cheville

Myolux Medik e-volution : dispositif connecté au service de la cheville

by Rémy Teston

La société Myolux propose un nouveau dispositif connecté pour le traitement des instabilités et entorses de cheville : Myolux Medik e-volution. Découverte.

myoluxLa société Myolux combine son expertise du membre inférieur aux technologies d’e-santé, pour inventer  le dispositif connecté Myolux Medik e-volution.

Cette innovation permet d’objectiver l’échange d’informations entre le cerveau et la cheville (perception-action), notamment pour le traitement des instabilités et entorses de cheville (6500 nouveaux cas par jour en France), utile tant pour les professionnels de santé, les clubs de sport de haut niveau, les caisses d’assurance maladie que pour les patients.

Myolux Medik e-volution permet de chiffrer en quelques minutes les niveaux de performance musculaire et de sensibilité des capteurs proprioceptifs de la cheville, ainsi que la réactivité du dialogue entre l’articulation et le système nerveux central. Le thérapeute accède à des informations auparavant impossibles à mesurer avec précision et certitude en cabinet. Il peut affiner sa compréhension des déficits de son patient en :

  • chiffrant les déficits générateurs d’instabilité
  • identifiant s’ils sont d’ordre proprioceptif, musculaire ou fonctionnel ;
  • quantifiant les progrès du patient au fil des séances (schémas représentatifs).

Le thérapeute peut donc adapter plus facilement et plus précisément ses exercices au fil des séances. Il lui devient possible de réaliser davantage de bilans de séances chiffrés, que ce soit pour alimenter et renforcer ses échanges avec les médecins prescripteurs ou pour transmettre des informations objectives aux caisses d’assurance maladie.

Medik e-volution se présente comme chausson biomécanique informatisé. Le patient mobilise sa cheville en suivant des schémas interactifs sur écran (« biofeedback »). Ils informent le patient sur les instructions à suivre, l’objectif à atteindre et sa performance. Le logiciel enregistre les performances et affiche à la demande les progrès réalisés au fil des séances. Pour le patient, le travail en biofeedback permet de mieux s’approprier les exercices, de constater ses erreurs comme ses progrès par lui-même. Il s’implique ainsi davantage, connaît moins de démotivation et reprend plus facilement confiance dans son articulation. Il peut travailler de façon qualitative en autonomie, et présenter ses résultats à son thérapeute en fin de session d’exercices.

myolux2Pour les professionnels de santé, ce dispositif représente un intérêt majeur pour généraliser le diagnostic objectif, améliorer la prise en charge et faciliter entre eux la communication.

Cette innovation est issue de quatre années de recherche et de collaboration avec de grandes structures universitaires telles que le Centre Européen de Recherche sur le Mouvement Euromov (Université de Montpellier), le Laboratoire Interuniversitaire de Biologie de la Motricité (Université Savoie Mont-Blanc), le Laboratoire Systèmes et Matériaux pour la Mécatronique (Université Savoie MontBlanc), ainsi que des cabinets d’ingénierie mécanique (FYNE), de design (Elo-dsign) et de développement d’application (HUCO).

Source : Myolux