Accueil A la une Mindler : une application au service de la santé mentale

Mindler : une application au service de la santé mentale

par Rémy Teston

L’application de santé mentale Mindler se déploie en France pour aider à construire et maintenir des stratégies personnelles positives et faciliter l’accès à des psychologues. Présentation.

Mindler a été fondée en 2018 par les psychologues Johannes Hatem et Rickard Färdig et le docteur Rickard Lagerqvist, qui partagent tous trois la vision d’un monde avec une meilleure santé mentale. “Nous voulions permettre un accès rapide à un traitement efficace au moment où les gens en ont le plus besoin, c’est pourquoi le modèle Mindler combine une expertise psychologique de pointe avec la technologie numérique”, explique le docteur Rickard Lagerqvist, PDG de Mindler.

Déjà implantée avec succès en Suède et aux Pays-Bas et doté de plus de 300 psychologues diplômés, Mindler est la plus grande porte européenne d’accès à des services de soins de santé mentale numériques. Aujourd’hui Mindler s’implante
en France.

Mindler est une application de santé mentale qui permet de prendre rendez-vous avec des psychologues. Le patient décide avec qui, quand et où. Des exercices à faire dans l’application aident le patient entre les séances et lui donnent des outils
pour mieux comprendre et gérer sa santé mentale.

 

La technologie de Mindler permet aux patients de prendre un rendez-vous vidéo via l’application avec le psychologue de leur choix, au moment qui leur convient le mieux. Après avoir créé un profil dans l’application, les patients peuvent trouver un praticien qui répondra à leurs besoins de soins et à leur emploi du temps, et qui sera disponible dans les prochaines 24 heures. Une fois le rendez-vous fixé, le psychologue contactera le patient directement dans l’application. Chaque séance dure 25 minutes.

Mindler propose des séances de thérapie cognitive et comportementale (TCC) en ligne, car c’est un modèle approprié et efficace dans la plupart des cas et avec la plupart des patients, qui permet des sessions et des cycles de traitement de courte durée.

En plus des séances avec un psychologue, des programmes thématiques d’aide en ligne (iCBT) sont disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 dans l’application, afin d’aider les patients à rester connectés et engagés dans le traitement entre
chaque session.

« Cette nouvelle méthodologie apporte un avantage “gagnant-gagnant” aux patients et aux psychologues. Elle a rencontré un grand succès en Suède, où Mindler est le leader incontesté de la santé mentale numérique, traitant des milliers de patients par jour », déclare Karolina Symington, directrice générale de Mindler France.

Les programmes iCBT de Mindler France sont revus par des conseillers scientifiques, le docteur Sylvie Angel, psychothérapeute et psychiatre, et le docteur Pierre Angel, professeur de psychologie et psychiatre, ainsi que par la
psychologue en chef, Nancy Bihari Andersson. Mindler collabore avec l’université de Linköping et d’autres organisations renommées dans le domaine de la santé mentale.

Les programmes iCBT se composent d’une dizaine de 10 modules autonomes que le patient peut suivre à son propre rythme. Ils constituent un complément recommandé mais non obligatoire au traitement. « Mindler estime qu’il faut être plus “présent” dans la thérapie que “travailler” dans la thérapie », déclare Nancy Bihari Andersson, psychologue en chef.

Pour Sylvie Angel, obtenir un accès facile aux soins de santé mentale pendant cette période de pandémie sans précédent et les maintenir, est une priorité. Pour cela, la téléconsultation en ligne peut apporter de nombreux bénéfices : « Dans un contexte comme celui-ci, la téléconsultation a beaucoup de sens. Elle nous permet de nous voir sans masque, et donc d’identifier toute la communication non verbale. Nous savons combien elle est importante dans la consultation (sourires, froncements de sourcils…) car l’expression est tout. Un sentiment de sécurité bien présent est ressenti à la fois par le thérapeute et par les patients qui sont dans une position beaucoup plus confortable qu’avec un masque. Enfin la téléconsultation permet également une continuité des soins pour les patients qui ont été testés positifs », déclare Sylvie Angel.

Source : Mindler

Vous pouvez également aimer

Aller au contenu principal