Accueil A la une Candidatez pour les Talents de la e-santé 2021

Candidatez pour les Talents de la e-santé 2021

par Rémy Teston

La Délégation ministérielle au Numérique en Santé organise une nouvelle édition des Talents de la e-santé pour récompenser l’innovation en santé. Découverte.

Les Talents de la e-santé est un événement annuel consacré à la reconnaissance et la valorisation de ceux qui mènent des projets de e-santé structurants pour leur territoire et pour l’avenir du système de santé français. L’objectif est de valoriser le caractère remarquable (dans la conception, le développement, l’accompagnement au déploiement, l’impact) de réalisations menées par les professionnels de santé/structures sanitaires et médico-sociales, industriels, et institutionnels.

Le concours est ouvert à tous les acteurs du numérique en santé.

Les candidatures de l’édition 2021 sont ouvertes. Les dossiers sont à remettre avant le vendredi 19 novembre à talents.esante@esante.gouv.fr.

Découverte du règlement

Le jury était composé de représentants des usagers, de représentants des professionnels de santé et médicosociaux, de représentants des directeurs d’établissement, d’institutionnels et de personnalités du numérique et de la santé.

Une diversité de catégories

Comme pour la première édition, il est possible de candidater dans deux catégories parmi les suivantes :

Prix de l’interopérabilité : Pas de e-santé sans interopérabilité !
Informations partagées tout au long du parcours de santé, démarches plus simples, décisions médicales plus pertinentes, prévention plus efficace … nombreux sont les avantages du numérique en santé, pour les patients comme pour les professionnels de santé. Mais pour cela, il faut que les solutions numériques puissent communiquer entre elles de façon native. Ce qui leur permettra en outre d’exploiter les données structurées, contenues dans les documents de santé, pour offrir aux utilisateurs encore plus de services à forte valeur ajoutée.

Prix de la cybersécurité : Comment faire face à la cybermenace
Particulièrement sensibles, les données de santé à caractère personnel sont aujourd’hui aussi particulièrement exposées. 250 établissements ont déclaré pas moins de 369 incidents en 2020. Ces données traitent de l’état de santé des individus et des soins qu’ils reçoivent. Leur protection est un droit pour chacun, au même titre que le secret médical. Stockées dans le dossier des patient, partagées entre professionnels et avec les patients, puis exploitées pour améliorer la décision médicale et la prévention… elles se multiplient de façon exponentielle. Ce qui accroit la nécessité de se prémunir des risques de piratage, d’incidents techniques ou de négligence des utilisateurs.

Prix de l’intelligence artificielle : Intelligence artificielle, l’autre cerveau de la e-santé
Grâce à l’intelligence artificielle, notre système de santé est à l’aube d’une nouvelle ère en termes de qualité comme en termes d’efficience. Cette intelligence est déjà un atout majeur pour la recherche ; elle le sera bientôt pour l’aide à la décision des professionnels de santé. Se priver de ces avancées serait contraire à l’éthique, comme l’a clairement souligné le Comité consultatif national d’éthique, en préparant le projet de loi de bioéthique. Ce constat impose cependant de rester vigilant quant au rôle de l’Homme. Car si l’intelligence artificielle stimule l’innovation, c’est encore le cerveau humain qui prend la véritable décision médicale

Prix de la télésanté : Télésanté, un essor à accompagner
Avec la crise sanitaire et le confinement, le recours à la téléconsultation a explosé, passant de 400 000 consultations par an à plus d’1 million par semaine, au plus fort de la crise. En 6 mois, il a été multiplié par plus de 3 chez les patients et plus de 5 chez les professionnels de santé ! Près d’un Français sur cinq (18%) et plus de deux médecins sur trois (71%) y ont eu recours. Quant aux professionnels de santé qui ne l’ont pas pratiqué, plus la moitié pensent le faire à l’avenir. (Source : baromètre Odoxa d’octobre 2020). Ces nouveaux usages ont bouleversé les pratiques, tant chez les professionnels de santé que chez les patients. Il s’agit maintenant d’organiser et de fluidifier ces usages.

Prix du système d’information médico-social : En route vers une société plus inclusive grâce au numérique
En pleine mutation, le secteur du médico-social doit transformer son offre pour favoriser l’émergence d’une société plus inclusive et emprunter le « virage domiciliaire ». Le numérique détient une partie de la réponse puisqu’il rapproche les usagers, leur entourage, les aidants et les professionnels. Mais cet élan de transformation doit embarquer tous les acteurs du secteur. Des acteurs qui se mobilisent, avec notamment une trajectoire dédiée déclinant les 30 actions de la feuille de route du numérique en santé.

Prix du système d’information de coordination : Coordination et territoires : think global, act local
Pour déployer la e-santé et les solutions numériques dans les territoires, les pouvoirs publics ont mis en place en 2019 un programme de coordination. Ce sont désormais les ARS et les GRADeS qui identifient et financent la mise en œuvre des actions, au plus proche des réalités du terrain et des spécificités propres à chaque territoire. En juin 2020, on dénombrait 128 projets territoriaux soutenant la coordination entre les professionnels de santé, les communautés professionnelles territoriales de santés (CPTS) ou des dispositifs d’appui territoriaux, etc. Ce qui concerne les deux tiers de la population française.

Prix de l’application citoyenne : Pour une e-santé à taille humaine
Comment éviter que le déploiement massif du numérique en santé et l’impact qu’il a sur les pratiques remette en cause la médecine d’Hippocrate, son approche juridique et ses modèles économiques ? La réponse doit se faire à l’échelle humaine. Il faut repréciser et encadrer le rôle central du patient, tout en permettant l’échange et le partage de ses données de santé. Le patient/citoyen doit en effet être au cœur de la e-santé, grâce à des applications co-construites, humaines, éthiques et inclusives. C’est ainsi qu’il pourra reprendre le pouvoir et être réellement acteur de sa santé !

Prix du système d’information de ville : Faciliter la vie avec plus d’ergonomie
Avec la crise sanitaire, l’usage du numérique en santé a connu un essor fulgurant et le parcours de soin, désormais digital, est plus présent que jamais dans le quotidien des médecins. C’est pourquoi leurs logiciels doivent se faire encore plus ergonomiques, intégrer les parcours de soin et pouvoir communiquer entre eux. Indispensables à leur exercice, ces systèmes d’information interconnectés et sécurisés doivent leur simplifier la vie.

Prix du système d’information hospitalier : L’hôpital au cœur du partage sécurisé des données de santé
A l’instar des systèmes d’informations de ville, ceux des milieux hospitaliers sont tout aussi concernés par l’explosion du numérique. Mais leur enjeu est double. Ils doivent pouvoir partager les données de santé en interne comme avec tous les acteurs médicaux externes : laboratoire de biologie, radiologues ou médecins de ville, etc. Et ce, tout en garantissant la sécurité de ces flux de données, tout au long du parcours de soins.

Prix de l’application Covid : Une mobilisation exceptionnelle de tout l’écosystème.
Dès le début de la pandémie, les initiatives publiques et privées ont fleuri et ont montré la capacité de tous à se mobiliser contre le Coronavirus. Ces services et applications étaient aussi bien destinées aux PS qu’aux patients. Ces initiatives ont montré la capacité de tous (pouvoirs publics, établissements de santé, territoires, citoyens, industriels/éditeurs de logiciels) de se mobiliser en un temps record. Cela s’est traduit par le lancement de nouveaux services et l’adaptation des outils existants afin de répondre aux enjeux rencontrés par les citoyens et les professionnels du secteur sanitaire et médico-social en cette période difficile. Plus que jamais le numérique fait la démonstration de son utilité, et par conséquent constitue une réponse efficace à la crise.

Découvrez les lauréats de l’édition 2020

Source : Agence du numérique en santé

Vous pouvez également aimer

Aller au contenu principal