Socrate : serious game pour combattre l’errance diagnostique dans les maladies rares

A l’occasion de Futur en Seine, le laboratoire Sanofi lance un serious game pour combattre l’errance diagnostique dans les maladies rares : Socrate. Présentation.

L’errance diagnostique, une priorité de santé publique, demeure une question majeure pour les patients atteints de maladie rare : 25 % des patients attendent près de 4 ans avant que la recherche de leur diagnostic ne débute.

Les deux premiers Plans Nationaux Maladies Rares ont permis d’améliorer la prise en charge des patients sur le territoire. Les médecins spécialisés, au sein des services hospitaliers connaissent bien le réseau de centres experts. Cependant, le médecin généraliste de ville, premier interlocuteur du patient, reste insuffisamment informé et formé sur les maladies rares et les structures spécifiques auxquelles il peut adresser ses patients.

Pour répondre à ce besoin, Sanofi Genzyme a proposé à une équipe d’étudiants de trois grandes écoles (Ecole Centrale Paris, ESSEC, Strate Collège), à travers le programme CPi (Création d’un Produit innovant), d’allier leurs expertises respectives et de concevoir une solution digitale pour sensibiliser les médecins généralistes aux maladies rares et faciliter l’orientation de leurs patients aux centres experts pour, in fine, accélérer le diagnostic et la prise en charge.

Après un travail d’enquête mené auprès des professionnels de santé et des associations de patients, le serious game Socrate a été élaboré pour proposer aux médecins généralistes des cas cliniques interactifs pour combattre l’errance diagnostique dans les maladies rares : www.socrate-challenge.fr.

Socrate a pour vocation de sensibiliser les médecins généralistes aux maladies rares et de faciliter l’orientation de leurs patients vers les centres experts.  L’objectif de ce jeu, à travers une série de 6 cas cliniques, est de d’instiller le doute chez les médecins généralistes (MG) pour créer le réflexe devant des cas complexes d’adresser leurs patients vers un centre de référence ou de compétences pour diminuer l’errance diagnostique des patients atteints de maladies rares.

Source : Sanofi

 

Articles Similaires

Découvrez Pharma HealthTech avec Pierre Sanchez et Franck Le Meur

Yellow Run : course solidaire au profit des enfants malades du foie

Marketing santé : le renouveau des QR codes