Snapchat pour sensibiliser sur le Noma

L’association Vaincre Noma a dévoilé sur Snapchat à l’occasion d’Halloween, un filtre original pour sensibiliser sur une pathologie méconnue. Présentation.

Le noma est une gangrène foudroyante qui se développe dans la bouche en commençant par une lésion bénigne pour finir par ravager atrocement le visage.  Il touche principalement les enfants de 2 à 6 ans et semble être causé par la conjonction d’un manque d’hygiène, d’une malnutrition, et d’un système immunitaire fragilisé. L’épicentre de la maladie se situe en Afrique Sub-Saharienne, région la plus pauvre du monde.

Pour sensibiliser le grand public à cette maladie méconnue, l’association Vaincre Noma a choisi une campagne digitale sur Snapchat avec le slogan “Mettre un visage sur le Noma, c’est déjà le combattre”. Avec la collaboration de WNP et NKI studio, l’association a créé un dispositif expérentiel avec une Lens Snapchat qui permet de découvrir son propre visage dévoré par la maladie.

« Tout le défi de cette campagne est de faire connaître cette maladie sans la représenter. Nous voulions éviter une diffusion massive d’images choquantes sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi nous avons demandé à ce que les SnapAd renvoient uniquement aux comptes de personnes majeurs tandis que notre claim -mettre un visage sur le Noma, c’est déjà le combattre- est un call to action invitant chacun à faire l’expérience sans pour autant diffuser d’images qui puissent choquer le grand public. Le comble aurait été d’être catalogué de racoleur et ainsi ne générer aucune adhésion autour de notre projet. D’où l’intérêt de jouer sur l’allégorie du monstre. Montrer la violence de la maladie tout en restant dans la libre interprétation. » indique Marion Thiéry, directrice de création de WNP.

Une belle illustration du potentiel de la plateforme Snapchat pour sensibiliser le grand public à des problématiques santé.

Source : Influencia

 

Articles Similaires

Découvrez Pharma HealthTech avec Pierre Sanchez et Franck Le Meur

Yellow Run : course solidaire au profit des enfants malades du foie

Marketing santé : le renouveau des QR codes