Sleepbox : dispositif pour le traitement de l’apnée du sommeil

La SEFAM, Société française d’Étude et Fabrication d’Appareillage, lance une nouvelle innovation pour le traitement du syndrome d’apnées du sommeil : SLEEPBOX by Starck. Découverte.

D’après la Haute Autorité de Santé (HAS), environ 4 % des Français1 (soit 2,5 millions de personnes) souffrent de syndrome d’apnées du sommeil (SAS), mais seuls 15 % sont diagnostiqués2 et peuvent ainsi bénéficier d’une prise en charge.

L’optimisation de l’observance du traitement par PPC est un enjeu majeur de la prise en charge thérapeutique du syndrome d’apnées du sommeil, tout comme le suivi de l’ensemble des comorbidités et facteurs de risque. Mais parce que le traitement est contraignant (accoutumance au masque, à l’utilisation d’une machine plus ou moins bruyante, qui peut perturber la vie conjugale), il se heurte encore trop souvent à des difficultés d’acceptation, les malades opposant un refus d’emblée ou abandonnant progressivement leur traitement.

Forts de ce constat, la SEFAM et le créateur Philippe Starck ont imaginé SEFAM SLEEPBOX BY STARCK, un nouveau dispositif de PPC au design innovant et élégant, un concentré de nouvelles technologies afin d’optimiser la prise en charge des patients, d’améliorer leur observance au traitement et de réduire les coûts assumés par l’Assurance Maladie.

Sleepbox s’insère en effet dans une architecture digitale complète pour un suivi global et multiparamétrique du patient. Le dispositif recueille non seulement les données concernant les apnées et le fonctionnement de l’appareil – heures d’utilisation, index résiduel d’apnées, fuites au masque, pression, mais il peut également recueillir celles relatives à d’autres paramètres de santé du patient.

« L’application SEFAM Access, disponible sur smartphone et tablette, récupère ces données et les transfère dans la base de données SEFAM Connect, à laquelle peut accéder l’ensemble des acteurs de la prise en charge pour un meilleur suivi du patient », explique Pierrick Haan, président fondateur de la SEFAM.

Le patient reçoit ainsi chaque jour des informations sur sa maladie et son traitement : qualité de son sommeil, observance du traitement, présence de fuites au masque. Les données d’observance sont visualisables de manière simple et pédagogique, numérique ou graphique. Son indice d’apnées-hypopnées (IAH) lui est restitué sous forme d’un code couleur (vert-orange-rouge) lui indiquant l’efficacité de son traitement.

Les professionnels de santé et les prestataires de santé à domicile (PSAD) disposent en temps réel de toute information utile leur permettant d’intervenir rapidement et uniquement en cas de besoin.

L’amélioration de la qualité de vie a toujours été une priorité pour le créateur Philippe Starck. Avec SEFAM Sleepbob by Starck, il redessine un dispositif médical de haute technologie, le rendant plus discret, plus ergonomique et plus élégant. Ce design plus humain facilite l’acceptation de la machine dans sa présence quotidienne, autant qu’il simplifie sa compréhension technique et son utilisation. « Notre but est d’anoblir cet appareil médical, d’en faire un produit dont nous n’aurions pas honte, dont nous pourrions presque être fiers, qui ne serait pas anxiogène au quotidien. Nous avons créé un produit au minimum, intemporel et qui n’a finalement que l’élégance de son intelligence et de sa haute technologie », commente Philippe Starck.

Source : SEFAM

Articles Similaires

Santé 2030 : quels défis pour la santé de demain ?

Health Data Hub : les 10 lauréats de l’appel à projet

Participez à la 2ème édition de l’Université des déserts médicaux et numériques