Lancement du réseau social Mon Réseau Cancer Gynéco

A l’occasion de la journée des droits des femmes, l’association Patients en Réseau a lancé une plateforme qui permet aux patientes d’échanger leurs expériences et rompre leur isolement : Mon Réseau® Cancer Gynéco. Présentation.

Chaque année, plus de 15 000 femmes sont confrontées aux cancers gynécologiques. Ces cancers rassemblent tous les cancers de l’appareil génital féminin (ovaires, col de l’utérus, endomètre, vagin, vulve).

Fort de son expérience avec Mon Réseau® Cancer du Sein et Mon Réseau® Cancer du Poumon, l’association Patients en Réseau a développé Mon Réseau® Cancer Gynéco dans le même but de proposer un nouveau réseau social dédié aux femmes touchées par un cancer gynécologique et leurs proches.

Il s’agit d’un réseau social sécurisé, anonymisé, modéré et gratuit qui favorise le partage et le soutien entre malades ou proches. Il facilite également l’accès aux professionnels et associations de proximité ainsi que la connaissance des événements, conférences et ateliers de voisinage.

Ce réseau social participe à l’amélioration de la qualité de vie et du mieux-être des patientes et des proches pendant l’épreuve des soins, la période délicate de l’après-cancer.

« Lorsqu’à 31 ans on m’a annoncé que j’avais un cancer du col de l’utérus, j’ai été coupé dans mon élan frénétique d’activités. On m’a proposé un protocole européen, peu mis en place en France, afin de préserver ma fertilité. Grace à MRCG, les innovations médicales seront plus facilement visibles et donc accessibles » témoigne Fanny membre de Mon Réseau® Cancer Gynéco.

« Mon Réseau® Cancer Gynéco permet aux patientes et à leurs proches d’accéder plus facilement aux informations sur la maladie, les traitements, comment vivre avec mais surtout d’échanger avec des personnes qui vous comprennent. Avec le développement de l’ambulatoire et des thérapies orales, ce besoin de communication est d’autant plus crucial pour limiter le sentiment d’isolement des patientes. A cela s’ajoute le tabou qui persiste autour de ces maladies qui touchent l’intime des femmes et leur sexualité » souligne Laure Guéroult-Accolas, initiatrice de Mon Réseau® Cancer Gynéco.

Les cancers gynécologiques touchent les ovaires, le col de l’utérus, l’endomètre, le vagin, la vulve, etc. A l’exception du cancer du col de l’utérus qui peut être dépisté par frottis – l’Institut national du cancer (Inca) estime que 90% des cancers du col de l’utérus pourraient être évités avec un frottis tous les trois ans – les autres cancers ne disposent pas de symptômes spécifiques et sont donc difficiles à diagnostiquer.

Le cancer de l’endomètre, ou cancer du corps utérin, est le cancer gynécologique (hors cancer du sein) le plus fréquent en France. Le cancer de l’ovaire, quant à lui, est la 4ème cause de cancer chez la femme. Il s’agit du cancer le plus grave parmi les cancers gynécologiques. Le cancer de la vulve et du vagin représentent moins de 5 % des cancers féminins.

Tous ces cancers réfèrent à l’intimité de la femme et sont encore peu évoqués dans la vie de tous les jours. De la honte et de la gêne du côté des malades, des préjugés sur les malades atteints de ces cancers, une non communication avec son médecin traitant / gynécologue, tous ces points expliquent le tabou sur ces cancers et ces chiffres.

A travers, Mon Réseau® Cancer Gynéco, les patientes peuvent exprimer leurs soutiens, échanger leurs solutions, leurs conseils pour faciliter le quotidien à d’autres personnes atteintes de ces cancers. Ce réseau social permet ainsi de lutter contre l’isolement et déculpabiliser les patientes.

« Les associations de patientes ont énormément œuvré pour aider à mieux connaître et à aider les patientes atteintes de cancer du sein. Il est temps de faire le même travail essentiel pour les cancers gynécologiques. Partager avec d’autres patientes, c’est sortir de son isolement face à la maladie » explique Catherine Uzan, Chef du service de chirurgie et cancérologie gynécologique et mammaire Hôpital de La Pitié Salpêtrière.

Source : association Patients en réseau

Articles Similaires

Santé 2030 : quels défis pour la santé de demain ?

Health Data Hub : les 10 lauréats de l’appel à projet

Participez à la 2ème édition de l’Université des déserts médicaux et numériques