Innovation : lancement du Club des médecins bêta-testeurs

L’URPS médecins libéraux Ile-de-France, Bpifrance et Medicen Paris Région s’associent pour accélérer l’innovation en e-santé en créant le Club des médecins bêta-testeurs.

Les médecins sont parmi les premiers utilisateurs des innovations en santé, cependant, les outils qui arrivent sur le marché ne correspondent pas nécessairement à leur pratique quotidienne de la médecine et à leurs attentes.

C’est pourquoi, en partenariat avec Bpifrance, via le fonds Patient Autonome, le pôle de compétitivité en santé d’Ile-de-France Medicen et l’URPS médecins libéraux Ile-de-France, à travers sa commission « Pratiques libérales et nouvelles technologies », met en place Le Club des médecins bêta-testeurs.

L’objectif est de placer les médecins libéraux au cœur du processus d’innovation de leurs futurs outils de travail : en testant des produits innovants arrivant sur le marché de la e-santé, ils contribueront à en assurer la pertinence pour la pratique.

Faire appel à ce Club des médecins bêta-testeurs représente plusieurs avantages :

  • Une occasion unique de faire tester votre outil par des médecins
  • Bénéficier des retours de futurs clients
  • Adapter son outil aux besoins de ses clients
  • Réaliser votre P.O.C

Ce nouveau projet s’inscrit au sein du programme Lab’URPS lancé en 2017. Face à l’explosion des applications smartphones et autres objets connectés liés à la santé, destinés aux médecins et au grand public, la commission nouvelles technologies de l’URPS médecins libéraux Ile-de-France a créé ce lieu d’échanges entre médecins libéraux et entreprises innovantes de l’e-santé.

Un appel à candidature

Cette initiative propose pour le moment un appel à candidatures auprès de start-ups en e-santé autour de trois thématiques :

  • L’intelligence artificielle (aide au diagnostic, aide à la prise de décision…)
  • Le lien entre médecin et médecin et entre médecin et patient (éducation thérapeutique, suivi post-opératoire…)
  • Les objets connectés au sein du cabinet (télé- surveillance, objets connectés aux logiciels métier…)

Des médecins libéraux volontaires testeront ensuite les solutions retenues pendant trois mois et feront des retours réguliers dans le but de les optimiser et d’assurer la pertinence produit/usage.

Les projets soumis doivent répondre à certaines conditions :

  • Avoir un produit s’inscrivant dans une des catégories listées
  • Avoir un produit fini et pouvant être testé par des médecins
  • Etre respectueux du RGPD

Source : URPS médecins libéraux Ile-de-France

Articles Similaires

L’e-santé comme remède aux addictions

Viva Technology 2019 : quelles innovations en santé ?

Enquête : les Français et le Dossier Médical Partagé