Gilead Sciences lance la campagne #PasseLeMotPasLeVirus

Le laboratoire Gilead Sciences lance une nouvelle campagne pour sensibiliser autour du VIH et accompagner les patients dans leur vie au quotidien : #PasseLeMotPasLeVirus. Découverte.

Afin de mieux comprendre le quotidien des personnes vivant avec le VIH, Gilead Sciences lance du 17 septembre au 15 décembre 2018 la campagne #PasseLeMotPasLeVirus. Cette campagne propose des témoignages de patients et présente les résultats d’une étude menée en partenariat avec l’institut Ipsos auprès de 200 personnes vivant avec le VIH.

L’objectif de la campagne #PasseLeMotPasLeVirus est à la fois d’informer sur la vie avec la maladie pour faire évoluer les perceptions et d’accompagner les patients pour les rassurer dans leur quotidien. Au coeur du dispositif, le site web passelemotpaslevirus.com met à disposition des témoignages vidéo de patients qui racontent leur quotidien et un espace de réponses aux questions les plus fréquentes. Objectif : aider les patients qui vivent au quotidien avec le VIH, et permettre au grand public à trouver des réponses et à mieux appréhender la vie avec le VIH.

Pour amplifier la portée du message, la campagne met en avant le quotidien des personnes vivant avec le VIH via des spots radio, des encarts dans la presse et des affichages à Paris et les grandes villes de province (Nice, Marseille, Lyon, Toulouse et Montpellier).

Enquête : des attentes en terme d’informations

L’étude menée en partenariat avec l’institut Ipsos montre qu’une personne sur deux vivant avec le VIH se déclare préoccupée par son état de santé. Si elle n’est pas omniprésente au quotidien, la maladie reste pour autant présente dans les esprits.

En outre, l’évocation de la maladie semble toujours un tabou notamment vis-à-vis de l’entourage proche. Alors que 31% des personnes interrogées pensent que personne ne peut comprendre ce qu’ils vivent, 31% n’ont parlé du fait qu’ils aient contracté le VIH qu’à 3 personnes de leur entourage au maximum.

L’étude révèle que les personnes interrogées ont des attentes importantes en matière d’information pour continuer à vivre normalement. Elles estiment surtout manquer d’information sur l’évolution de la maladie au cours de leur vie (45%), les innovations thérapeutiques à venir (42%) et leur espérance de vie (41%).

* L’enquête est réalisée en France par Ipsos depuis le 20 juin 2018. Ces résultats sont présentés sur la base de l’interrogation de 200 patients âgés de 16 ans ou plus vivant avec le VIH, recrutés via les infectiologues et les pharmaciens (libéraux et hospitaliers). L’interrogation des patients est réalisée en suivant un questionnaire de 10 minutes, par internet ou par téléphone.

Source : Gilead Sciences

Articles Similaires

Découvrez Pharma HealthTech avec Pierre Sanchez et Franck Le Meur

Yellow Run : course solidaire au profit des enfants malades du foie

Marketing santé : le renouveau des QR codes