La santé connectée pour réinventer le sevrage tabagique

A l’occasion de la journée mondiale sans tabac, la start up Enovap a présenté sa cigarette électronique intelligente pour aider au sevrage tabagique. Présentation.

Chaque année, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), organise dans le monde entier le 31 mai, la journée mondiale sans tabac. Cette journée vise à lutter contre le tabagisme, qui tue 6 millions de personnes par an dans le monde. Elle est axée sur les dangers du tabac ainsi que sur l’action antitabac.

A cette occasion, ENOVAP propose une nouvelle voie de sevrage en laissant la possibilité à l’ancien fumeur de conserver le plaisir de fumer grâce au vapotage : la cigarette électronique intelligente.

« La nicotine est certes une substance addictive, mais non nocive. Elle peut donc constituer un moyen d’accompagner le fumeur vers une vie sans tabac, et ainsi ne pas le priver, mais le sevrer petit à petit, en baissant la quantité de nicotine ingérée. C’est le principe de la cigarette électronique qui permet d’associer sevrage tabagique et plaisir », introduit le Professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue tabacologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtriere (Paris).

La cigarette électronique est de plus en plus reconnue par le grand public comme une solution permettant l’arrêt du tabac. En effet, la vape permet d’apporter suffisamment de nicotine pour ne jamais être en manque tout en évitant les pics nicotiniques et ainsi ne pas maintenir la dépendance. Du point de vue médical la cigarette électronique a donc un intérêt dans la lutte contre la dépendance tabagique. Mais au-delà de l’efficacité, il s’agit d’abord et avant tout de proposer une nouvelle voie pour guider les personnes désirant arrêter. Une voie peu explorée, s’opposant à une vision moralisatrice de la cessation tabagique.

C’est dans cette logique qu’ENOVAP a élaboré, en collaboration avec des tabacologues et des vapoteurs, un dispositif de nouvelle génération permettant de gérer la concentration en nicotine à chaque instant et par conséquent, de faire varier le throat hit (contraction dans la gorge qui satisfait le fumeur)

Pour renforcer l’efficacité de son dispositif, ENOVAP, a souhaité enrichir son application mobile de suivi des données et a initié un partenariat avec le LIMSI pour développer une nouvelle intelligence artificielle et mettre au point une véritable plateforme de soutien au sevrage tabagique. Pour Alexandre Scheck, CEO d’ENOVAP : “À terme et grâce aux compétences du Limsi en machine learning, cette intelligence artificielle sera capable de développer, de manière autonome, de nouvelles méthodes de sevrage adaptées à chacun”. 

Le projet est encadré par Mehdi Ammi, Ingénieur en électronique, Docteur en robotique, et habilité à diriger les recherches en interaction Homme-Machine (informatique), au sein du LIMSI.  L’algorithme réalisé par le LIMSI permettra de prédire en temps réel la concentration nicotinique la plus adaptée pour l’utilisateur, selon la date, l’heure, le jour de la semaine (connus par le dispositif ENOVAP) ainsi qu’éventuellement d’autres données que le dispositif pourra obtenir en temps réel.

« À tout moment, l’application mobile d’un utilisateur peut décider d’exécuter l’algorithme, qui prendra en compte ses nouvelles données de consommation et annotations et génèrera une nouvelle formule », explique Mehdi Ammi. « De cette manière, plus l’utilisateur consomme et donc crée des données, plus l’algorithme sera capable de générer une formule efficace », ajoute Alexandre Scheck.

La modélisation prédictive de la consommation de nicotine est ainsi au coeur du projet. Elle se réalise en fonction du profil et traits de personnalité de l’utilisateur, l’historique de l’utilisation de la cigarette et l’activité physique quotidienne. « Elle s’appuiera sur des outils de machine learning et de traitement statistique, mais aussi sur des stratégies de fusion de données et des outils de prise en compte des incertitudes de mesure », explique Mehdi Ammi.

Source : Enovap

Articles Similaires

GSK lance une campagne d’information sur la Méningite

Santé 2030 : quels défis pour la santé de demain ?

Health Data Hub : les 10 lauréats de l’appel à projet