CES 2019 : Tour d’horizon des innovations en santé – Part. 2

Du 8 au 11 janvier se déroule le grand show de l’innovation à Las Vegas : le CES (Consumer Electronic Show). Tour d’horizon de la suite des annonces dans le domaine de la santé.

Samsung lance Bot Care, un assistant de santé à domicile

Samsung a profité du CES 2019 pour dévoiler sa gamme de robots dont Bot Care son assistant santé. Il s’agit d’un robot disposant d’un écran qui affiche des informations sur les statistiques de l’état de santé de son propriétaire. L’utilisateur peut poser son doigt sur un capteur placé sous l’écran et obtenir en direct sa tension artérielle, lue à haute voix par le robot. Il est également possible de configurer le Bot Care pour qu’il envoie un rapport à un proche ou son médecin. En cas d’urgence, le robot peut également prévenir les services d’urgence locaux. Le robot est aussi capable de monitorer le sommeil de son propriétaire et de recommander des exercices ou des étirements personnalisés.

La Poste renforce son offre e-santé et présente 3 innovations

Après l’application ADEL, présentée dans un précédent billet, La Poste a dévoilé 2 nouvelles innovations en santé. La première, développée avec les laboratoires Cerba Healthcare, est une application mobile pour collecter et stocker l’ensemble de ses analyses médicales. Les documents se présentent sous format PDF ou avec de manière structurée afin de générer des graphiques et des courbes de suivi, par exemple. La seconde, menée en partenariat avec l’IHU de Strasbourg est une application destinée à la chirurgie bariatrique et l’hyper obésité. Elle s’accompagne d’une valise d’objets connectés : oxymètre, tensiomètre, balance connectés, bracelet connecté… Objectif : permettre à un patient de bénéficier d’un suivi médical lorsqu’il est de retour à son domicile et de pouvoir interagir à distance avec les professionnels de santé.

URGOnight présenté officiellement au CES 2019

URGOTECH, startup du groupe Urgo, spécialisée dans les neurotechnologies et l’intelligence artificielle appliquée à la santé. a dévoilé officiellement URGONight lors du CES à Las Vegas. Il s’agit d’un casque d’entraînement cérébral qui permet à chacun de reprendre le contrôle de son sommeil. URGONight est le fruit de 4 années de recherche et développement avec des spécialistes européens du sommeil et des neurosciences (médecins, chercheurs, ingénieurs). Il s’utilise dans la journée, afin d’exercer son cerveau à mieux dormir la nuit venue. C’est est une solution non invasive. Grâce à un système d’EEG miniaturisé, l’utilisateur visualise son activité cérébrale en temps réel et a accès à des protocoles d’entraînements validés par des médecins.

Omron HeartGuide : premier Tensiomètre oscillométrique wearable

Le premier moniteur wearable de tension artérielle oscillométrique au monde a été présenté au CES 2019 : le HeartGuide ™ d’OMRON Healthcare. Disponible en Europe d’ici fin 2019, ce dispositif a un format de montre intelligente et intègre la même technologie que les tensiomètres utilisés par les médecins du monde entier, contrairement à la technologie de capteur utilisée par d’autres appareils wearables et ne pouvant fournir que des estimations de la pression artérielle.

Gong : réapprendre à parler grâce à la gamification

Pensée par des orthophonistes, des patients et des proches, l’application Gong est présentée au CES 2019 sur le stand La Poste. Cette application éditée par la société SameSame, permet par le biais de jeux et de défis de stimuler les personnes atteintes d’aphasie. L’application intègre et adapte les mêmes principes qu’une application classique de jeux, avec différents profils de joueurs : le joueur social sera réceptif aux interactions, l’indépendant aimera se lancer des défis personnels tandis que l’aventurier sera plus sensible à la nouveauté.

StreetCo, le GPS piéton qui facilite les déplacements des personnes à mobilité réduite

Avec son GPS piéton collaboratif, StreetCo veut aider les personnes à mobilité réduite à trouver l’itinéraire le mieux adapté. “StreetCo permet à chacun de signaler les obstacles temporaires ou permanents comme les escaliers, les fortes pentes ou les travaux, qu’ils rencontrent dans leurs déplacements quotidiens et qui peuvent impacter les déplacements des personnes à mobilité réduite“, explique Arthur Alba, co-fondateur de la start-up avec Cyril Koslowski. StreetCo profite du CES pour étudier le marché américain et réfléchir à une éventuelle évolution de sa stratégie hors de France. Mais le salon est surtout pour la start-up l’occasion de renforcer sa visibilité sur le marché français.

Sources : Usine Digitale, Urgo, Omron

Articles Similaires

GSK lance une campagne d’information sur la Méningite

Santé 2030 : quels défis pour la santé de demain ?

Health Data Hub : les 10 lauréats de l’appel à projet